mars 5, 2021

Yik Yak

Forum

Batailles «non planifiées» contre les avortements: 6,1 millions de dollars; 2e meilleure ouverture pour Pure Flix, un label basé sur la foi

Temps de lecture 4 mn

Après que ses spots télévisés aient été bloqués par mes réseaux câblés les plus traditionnels et que son compte Twitter ait été gelé pendant deux à trois heures hier, la fonction anti-avortement de PureFlix, Unplanned, frappée d'une note R par la MPAA, a ouvert à 6,1 millions de dollars dans 1 059 salles , ce qui en fait la deuxième meilleure ouverture pour les titres distribués par le studio basé sur la foi après God's Not Dead 2 (7,6 M $).

Pour le label indépendant qui a produit le co-financeur Mike Lindell (l’inventeur de MyPillow), c’est certes une victoire énorme, mais c’est un exploit, compte tenu de la controverse qu’a traversée la photo. On peut dire qu’il n’ya pas eu de film basé sur la foi classé dans la classification R depuis 2004, La passion du Christ de Mel Gibson. En règle générale, les films confessionnels jouent deux à trois fois plus que leurs recettes-guichets domestiques à la télévision et à la maison. C’est le Carême, alors ce ne serait pas un choc si Jambes non planifiées était sortie. God’s Not Dead, que PureFlix a publié via FreeStyle, a multiplié par 6,6 son ouverture de 9,2 M $ pour une prise finale de 60,7 M $ sur le marché intérieur.

Réalisé et écrit par Chuck Konzelman et Cary Solomon, Unplanned est basé sur l'histoire vraie d'Abby Johnson, l'un des plus jeunes réalisateurs de Planned Parenthood aux États-Unis. Après avoir été sollicitée pour un avortement à treize semaines de grossesse, elle a démissionné et est devenue une militante pro-vie.

Et comme Passion du Christ, la communauté confessionnelle de pasteurs évangéliques, et même la communauté catholique romaine, a appuyé et promu cette photo auprès de ses troupeaux, générant 1,5 M $ de ventes de billets à l’avance avant l’ouverture du week-end d’Unplanned. Les églises ont littéralement acheté des salles de cinéma et l'image a mérité un A + CinemaScore de la part de leurs cinéphiles. L’analyste des médias sociaux RelishMix a noté que la vie réelle de Johnson était sur le point de promouvoir le film et qu’elle s’insinuait dans les réseaux sociaux.

La controverse a été le meilleur moyen de publicité pour le film, non seulement avec sa cote MPAA, mais aussi avec les gros titres sur les spots télévisés non planifiés rejetés par la plupart des réseaux câblés tels que Lifetime, Travel Channel et Food Network, tout en obtenant un temps d'antenne de droite chaîne Fox News – un grand partisan du film, y diffusant des extraits – et des chaînes confessionnelles comme TBN. Le film a fait la une des journaux nationaux l'année dernière lorsque l'actrice principale Ashley Bratcher a révélé que sa mère avait programmé un avortement, qu'elle a changé d'avis au dernier moment, a quitté la clinique d'avortement et l'a mise au monde. Des évangélistes comme Franklin Graham ont joué un rôle clé dans la diffusion du bouche à oreille, en plus d'une lettre signée par 29 pasteurs nationaux approuvant le film. Tandis qu'il y avait des nouvelles que la radio chrétienne rejetait les spots pour Unplanned, le PDG de PureFlix, Michael Scott, dit que KLOVE a finalement fait son apparition. Dans l'ensemble, comme dans la plupart des films à caractère religieux, le marketing de base gagne.

En ce qui concerne la publication de la photo à peu près à l'époque où la loi la plus stricte sur l'avortement est en vigueur sur le bureau du gouverneur de la Géorgie, Brian Kemp, alias "The Heartbeat Bill", Scott a déclaré que ce timing était "un hasard". Appelant à Hollywood de boycotter la production cinématographique / télévisée en Géorgie au sujet du projet de loi Heartbeat, l'actrice non planifiée Ashley Bratcher a répliqué à Milan pour Deadline avec sa position pro-vie, soulignant que sa «vie a été épargnée sur une table d'avortement».

Scott a confié à Deadline qu’en ce qui concerne la fermeture de Twitter par Unplanned hier, "tout cela se produit" quand le contenu est politique. Mais cet incident, encore une fois, a généré le bouche à oreille.

"Nous sommes très heureux du succès de ce film", a déclaré Michael Scott, PDG de PureFlix, dans un communiqué. «Présenter l’histoire d’Abby Johnson au public et l’afficher en si grand nombre montre à quel point le sujet de l’avortement est si important à présenter au public. Nous espérons que les deux côtés du débat verront Unplanned et commenceront leur propre dialogue. Ce film peut être une étincelle pour amener davantage de cœurs et d’esprits à comprendre la valeur de la vie. "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revoir l'actu récente

Copyright © All rights reserved. | YikYakForum