Transcription de la téléconférence sur les résultats du T4 2018 de Celsius Holdings, Inc. (CELH) – The Motley Fool

Source de l'image: The Fool Motley.

Celsius Holdings, Inc. (NASDAQ: CELH)
Conférence téléphonique sur les résultats du T4 2018
14 mars 2019, 10h00 HE

Contenu:

Remarques préparées
Questions et réponses
Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Bonjour et bienvenue à la téléconférence sur les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2018 de Celsius Holdings. A ce moment, tous les participants sont en mode écoute seulement. Une brève séance de questions-réponses suivra la présentation officielle. (Instructions de l'opérateur) Pour rappel, cette conférence est en cours d'enregistrement.

J'ai maintenant le plaisir de présenter votre hôte, Cameron Donahue de Hayden IR. Je vous remercie. Vous pouvez commencer.

Cameron Donahue — Relations avec les investisseurs

Je vous remercie. Bonjour tout le monde. Nous vous remercions de vous joindre à nous aujourd'hui pour la téléconférence sur les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2018 de Celsius Holdings. Je suis accompagné de John Fieldly, président et chef de la direction; et Edwin Negron, directeur financier.

Après les commentaires préparés, nous ouvrirons l’appel à vos questions et vous recevrez des instructions à ce moment-là.

La société a déposé son rapport annuel auprès de la SEC et a publié aujourd'hui un communiqué de presse. Tous les documents sont disponibles sur le site Web de la société à l'adresse celsiusholdingsinc.com, dans la section Relations avec les investisseurs. Pour rappel, avant que je ne passe l'appel à John, la lecture audio sera disponible plus tard aujourd'hui.

Sachez également que cet appel peut contenir des déclarations prospectives qui sont basées sur des prévisions, des attentes et d'autres informations dont disposait la direction à la date d'aujourd'hui, 14 mars 2019. Ces déclarations comportent de nombreux risques et incertitudes, y compris de nombreux autres risques. contrôle.

Sauf dans la mesure requise par la loi en vigueur, Celsius Holdings n’assume aucune obligation et décline toute obligation de mise à jour de ces déclarations prospectives. Nous vous encourageons à examiner intégralement les divulgations contenues dans le communiqué de presse d’aujourd’hui et nos documents trimestriels déposés auprès de la SEC pour plus d’informations.

Sur ce, j'aimerais passer l'appel au président et chef de la direction, John Fieldly, pour ses commentaires préparés. John?

John Fieldly – Président, chef de la direction, administrateur

Je vous remercie. Cameron. Bon après-midi à tous et merci d'être parmi nous aujourd'hui. L'année 2018 a été exceptionnelle pour la Société, car nous avons élargi nos canaux de distribution et augmenté la disponibilité de nos produits par le biais des canaux existants afin d'accroître la visibilité de notre portefeuille de boissons de remise en forme haut de gamme, tout en accélérant la croissance de notre chiffre d'affaires. Avec des produits innovants et des emballages attrayants, nous touchons chaque jour de plus en plus de consommateurs. Notre stratégie visant à positionner CELSIUS en tant que leader mondial des boissons pour les consommateurs soucieux de leur santé reste notre priorité absolue. Nous avons poursuivi notre expansion dans la vente au détail traditionnelle avec un grand succès et nous avons positionné la société pour une croissance future avec des rôles élargis dans nos rangs. En outre, nous avons recruté des personnes de haut niveau ayant des antécédents et une expérience diversifiés.

Jon McKillop a été promu vice-président directeur des ventes pour l'Amérique du Nord et Edwin Negron a été nommé chef des finances en juillet 2018. Et Matt Kahn a rejoint la société en tant que vice-président directeur du marketing en octobre.

En plus de ces ajouts, nous transformons davantage l'organisation pour soutenir notre croissance dans tous les départements, ce qui nous permettra de poursuivre nos initiatives de croissance et de renforcer notre performance financière.

Les performances de Celsius 2018 établissent un nouveau record pour notre portefeuille avec des gains extraordinaires dans nos efforts pour augmenter la distribution, augmenter la disponibilité de nos produits pour toucher davantage de consommateurs et accroître la notoriété de notre marque, tout en continuant de cibler les consommateurs soucieux de leur santé, où ils vivent, travaillent et se développent. jouer.

Tout au long de l’année, nous avons réussi à rassembler de nouveaux partenaires de grande envergure au pays dans le commerce de détail et la distribution. Avec l’ajout de Target, Food Lion, Hannafords et CVS, ainsi qu’une expansion continue avec des comptes existants tels que 7-Eleven, Race Trac Sprouts, Harris Teeter et bien d’autres.

Dans le même temps, notre équipe de vente dédiée a généré un taux de croissance annuel de 62% des ventes en Amérique du Nord. Tous les canaux de commerce, y compris la santé et la forme physique, l’épicerie, l’expansion des activités dans les domaines de la drogue, de la masse, de l’armée, de la vente automatique et des ventes en ligne ont entraîné une croissance soutenue des revenus tout au long de l’année.

Au fur et à mesure que nous accélérions les comptes existants et élargissions notre distribution, nous atteignons davantage de consommateurs et positionnons Celsius pour une croissance continue jusqu'en 2019.

En Europe, notre chiffre d’affaires a diminué de 17%. En raison du calendrier des programmes promotionnels, des lancements de nouveaux arômes et de la réduction stratégique des niveaux de stockage de nos partenaires. Cependant, nous sommes optimistes quant à la capacité de nos partenaires de stabiliser nos revenus et sommes intrigués par notre portefeuille d’innovations planifiées pour 2019.

En janvier 2019, nous avons lancé une nouvelle nouvelle saveur, Peach Vibe, qui est rapidement devenue l'une des plus vendues dans la région. De plus, grâce à un important réseau d’innovations planifiées, appuyées par des programmes de marketing ciblés, nous sommes bien positionnés pour élargir et conquérir une part de marché accrue dans la région.

En Asie, les revenus ont atteint 4,3 millions de dollars pour l’année – année 2018, avec une expansion à Hong Kong et une concentration continue sur la sensibilisation des consommateurs et les essais dans la région. De plus, en Chine, nous avons étendu notre réseau à plus de 47 000 sites répartis dans 63 villes avec une distribution régionale grâce à notre partenariat avec Qifeng Food Technology.

Notre investissement stratégique dans la région pour 2018 s'est élevé à environ 7,2 millions de dollars, ce qui a permis à notre marque de continuer à renforcer. En Chine, au cours de l’année, nous avons mis en place des infrastructures, des opérations, des ventes et un marketing afin de poursuivre nos efforts de commercialisation dans la région.

Avec des investissements supplémentaires nécessaires pour atteindre des niveaux de commercialisation optimaux en Chine, nous avons examiné plusieurs solutions et structures alternatives afin de poursuivre notre expansion dans la région.

Après une analyse et un examen approfondis, à la fin de l’exercice, nous avons annoncé notre intention de restructurer notre modèle commercial en Chine. Pour continuer à tirer parti de la demande croissante dans la région, tout en mettant en place une structure financière nous permettant de récupérer plus de 10 millions de dollars, nous avons investi dans les efforts de démarrage et de commercialisation.

Cet accord représente une étape importante pour notre partenariat, qui créera des avantages mutuels pour les organisations et permettra à Celsius de continuer à étendre ses efforts de commercialisation en Chine, tout en atténuant considérablement nos risques et en éliminant le besoin d’investissements directs supplémentaires, ce qui nous permettra de nous concentrer notre fonds de roulement sur l’Amérique du Nord et d’autres marchés émergents. Dans la région, nous avons tracé la voie d'une croissance continue en 2019 et au-delà, et nous fournirons des détails supplémentaires plus tard au cours de l'appel.

Pour l'exercice 2018, les revenus ont augmenté de 45% pour atteindre un record annuel de 52,6 millions de dollars. Les revenus de l'Amérique du Nord ont augmenté de 62% à 38,9 millions de dollars et les revenus internationaux de 13% à 13,7 millions de dollars pour l'exercice.

La croissance en Amérique du Nord a été tirée par les commandes de nouveaux partenaires de vente au détail tels que Target et CVS, tout en dépassant nos attentes internes, ainsi que par de nouveaux comptes pour les épiceries et les dépanneurs, tels que Food Lion et Circle K.

Dans le même temps, nous avons également enregistré une croissance, comme mentionné précédemment, de tous nos comptes et canaux existants, y compris 7-11, Sunoco, Race Trac et bien d’autres. Alors que notre base de consommateurs continue de s’élargir et que la demande au niveau macro pour des aliments fonctionnels pour le fitness et la santé est au niveau macro, les boissons énergisantes continuent de prendre de l’élan et perturbent la catégorie des énergies traditionnelles.

Les boissons fonctionnelles devraient devenir l'une des catégories, si ce n'est la croissance la plus rapide, de l'industrie des boissons. En particulier, les boissons fonctionnelles et les boissons énergisantes sont en forte demande. Les modes de vie plus occupés et l'accent mis sur la santé et le bien-être suscitent le besoin de solutions de rechange pratiques qui permettent aux consommateurs de gérer leur bien-être lorsqu'ils sont en déplacement.

Les consommateurs sont de plus en plus à la recherche de boissons qui les aident à atteindre leurs objectifs en matière de santé, de forme physique et de bien-être. La forte demande, en toile de fond, notre capacité démontrée à intégrer de nouveaux partenaires de distribution, à identifier de nouveaux canaux et à optimiser les itinéraires pour garantir la disponibilité des produits, ont tous contribué à notre succès.

Aujourd'hui, nous avons plus de quatre co-emballeurs actifs en Amérique du Nord. Deux en Europe et deux en Asie, avec d’autres identifiées, qui continueront de soutenir notre croissance.

Par exemple, la croissance supplémentaire, les volumes dans le circuit militaire continuent de dépasser les attentes et atteignent un taux de progression des ventes au détail de 52 millions de dollars sur 52 semaines et continuent de croître.

Notre équipe dédiée de professionnels et notre chaîne de fitness fournissent également des volumes plus importants avec une expansion supplémentaire des comptes clés, tels que Fitness 24h / 24, Gold's Gym, Planet Fitness, Movie King (ph) et bien d’autres.

Notre canal de distribution le plus récent en Amérique du Nord est notre canal de distribution automatique, que nous avons lancé vers la fin de 2017. Ce canal démontre le potentiel de hausse considérable que nous avons en 2019 avec une expansion dans plus de 10 000 sites à travers le pays grâce à une équipe dédiée spécifiquement dédiée à la croissance de ce réseau. canal.

À ce jour, Celsius a été ajouté aux distributeurs automatiques sur les micro-marchés des fournisseurs de solutions de rafraîchissements, notamment Accent Food, Canteen, First Class Vending, Service alimentaire 5 étoiles, Soudain Refreshments et Celsius est disponible pour la distribution aux États-Unis. passer par Vistar. Ce canal offre de nombreuses opportunités lorsque nous atteignons de nouveaux objectifs tels que les environnements de travail des entreprises, les universités et les centres de voyages.

Nos données SPINS IRI au 30 décembre 2019, spécifiques à Celsius, indiquent un fort dynamisme dans le canal des dépanneurs, où le nombre de Celsius a augmenté de plus de 36% au cours des 52 dernières semaines par rapport à une croissance globale de 6% pour la catégorie des canaux de dépannage pour la même période. . Nous progressons de 6,2 fois la croissance de la catégorie dans le canal des dépanneurs avec seulement un ACV de 10,2%, et nous voyons des opportunités énormes alors que nous continuons à nous développer et à élargir notre portée dans cette catégorie.

Après la fin de l’année, nous avons ajouté un certain nombre de comptes de renom à notre réseau de distribution en Amérique du Nord, notamment de nouveaux emplacements dans plus de 250 magasins DICK'S Sporting Goods à l’échelle nationale et une nouvelle expansion des systèmes CVS, Target et nombre de nos partenaires nationaux existants.

En outre, nous avons également renforcé notre réseau de distribution national avec les accords d'un certain nombre de nouveaux partenaires du réseau associés à Anheuser-Busch InBev, Keuring Dr. Pepper, PepsiCo et les partenaires du réseau MillerCoors, ce qui renforcera encore notre distribution et notre disponibilité. en 2019.

Comme mentionné précédemment, en Chine, nous avons considérablement élargi notre présence en 2018 en élargissant notre distribution grâce à notre partenariat existant avec Qifeng Food Technology, un distributeur national en gros de produits alimentaires et de boissons. Qifeng Food Technology était notre partenaire lors de notre lancement initial en Chine et depuis, ils ont été déterminants pour notre succès et notre croissance dans la région.

Grâce à leur expertise, leurs relations et leur réseau de partenaires de distribution, Celsius est désormais disponible dans plus de 63 villes et 47 000 sites en Chine. À ce jour, nous avons investi plus de 10 millions de dollars sur les marchés asiatiques afin de mettre en place une infrastructure locale comprenant la distribution, les ventes, le marketing et la logistique opérationnelle, afin de soutenir les activités en cours et de donner l'exemple de la croissance dans la région, ce qui représente, selon nous, une grande opportunité pour l'avenir. .

Au début de cette année, en janvier 2019, comme mentionné précédemment, nous avons signé un accord définitif établissant un accord de licence de redevances et le remboursement d'un accord d'investissement avec Qifeng Food Technology. Afin de créer une méthode d'atténuer les risques pour aller de l'avant en Chine et continuer à conquérir des parts de marché.

En vertu de cet accord, Qifeng Food Technology dispose de droits de licence exclusifs pour la fabrication, la commercialisation et la commercialisation de produits de marque Celsius en Chine. En échange, nous percevrons un droit de licence fixe de 6,9 ​​millions de dollars sur cinq ans, avant de passer à une redevance de base de volume.

Les redevances initiales, qui sont fixes, reposent sur l’actualisation des volumes initiaux prévus de 50%. En plus de la redevance fixe initiale, Qifeng Food Technology, remboursera par un emprunt en capital le montant investi en Chine au cours de la période initiale de cinq ans. Nous pensons que cette initiative stratégique crée une relation de collaboration plus étroite entre les deux sociétés et offre des moyens de disponibilité tels que la valorisation de la demande énorme de la région et la création de valeur supplémentaire pour nos actionnaires.

L'augmentation des revenus en Amérique du Nord et en Asie pour 2018 a été partiellement compensée par une baisse de 17% des revenus en Europe, comme mentionné précédemment. Cela est principalement dû au calendrier des programmes promotionnels et à la réduction de la valeur comptable des stocks par notre partenaire de distribution.

Notre optimisme quant aux opportunités dans la région est renforcé par l'expansion continue en Norvège et en Finlande et par les nouvelles innovations introduites en Suède. Nous continuons de chercher à ajouter plusieurs nouveaux détaillants clés pour élargir notre distribution dans la région et nous nous attendons à ce que nos revenus des pays nordiques reviennent à des niveaux plus normalisés en 2019.

Passons maintenant à une plainte récente déposée par Rockstar Energy auprès de la Cour fédérale du district du Nevada. En tant qu’organisation, nous continuons à nous développer et Celsius continue à prendre de l’élan. D'autres marques telles que Rockstar perdront de la place sur leurs étagères en raison de notre succès. Aujourd'hui, nous obtenons des placements de haut niveau chez de nombreux détaillants à travers le pays et nous vendons beaucoup moins de SKU d'autres marques beaucoup plus grandes.

Cela dit, Celsius remplace les articles les plus lents de ces autres marques car ces marques autrefois dominantes ne sont pas alignées ni positionnées auprès des consommateurs soucieux de leur santé.

En outre, beaucoup de NV sont des revendications de fonction structurées, qui s'appuient sur des données scientifiques, ainsi que sur notre position d'aptitude fonctionnelle pour la santé, qui est alignée sur le consommateur soucieux de sa santé et perturbe la catégorie.

Le 18 décembre 2018, Rockstar. Inc et le propriétaire de Rockstar Energy ont intenté une action en justice contre Celsius. Rockstar se plaint et allègue des publicités mensongères, des violations des pratiques commerciales et une concurrence déloyale. Nous trouvons ce procès sans fondement et nous lutterons vigoureusement contre ce procès non fondé.

Passons maintenant à nos investissements dans les ventes et le marketing. En 2018, nous avons augmenté nos investissements dans les programmes de vente et de marketing avec des campagnes ciblées et proactives pour soutenir notre élan. En outre, nous avons encore renforcé nos ventes, notre marketing et notre exploitation d’appartements, générant tous un chiffre d’affaires record et dégageant un BAIIA net ajusté non conforme aux PCGR, excluant (ph) nos investissements en Asie.

Notre équipe est axée sur la croissance rentable et la création de valeur pour les actionnaires. Nos plates-formes de marketing numérique et social ciblées alimentent une communauté de style de vie active afin de renforcer l'engagement et de faire connaître nos marques. En même temps, nous restons actifs avec des événements et des programmes, tels que Tough Mudder, une série d’événements compétitifs pour une gamme de capacités athlétiques. Nous avons assisté à plus de 32 événements hebdomadaires dans des marchés clés en 2018 et avons fourni plus de 153 000 échantillons à des dizaines de milliers de consommateurs soucieux de leur santé dans tout le pays, reçu des critiques élogieuses et élargi notre communauté. En outre, nous avons mené plus de 63 programmes de marketing de guérilla ciblés, où nous avons échantillonné et échangé avec plus de 95 000 consommateurs. Nous avons également organisé plus de 1 100 démonstrations ciblées chez des détaillants clés et assisté à plus de 66 manifestations destinées aux consommateurs, aux consommateurs et au grand public, y compris des expositions sur la santé et le bien-être, M. Olympia, Europa Game, 7-11 Experience et NACS, pour n'en nommer que quelques-unes.

Nos programmes de marketing pour 2019 comprennent une augmentation du nombre de campagnes ciblées sur les médias sociaux numériques et le marketing d'influence, ainsi qu'un développement élargi des programmes d'échantillonnage à travers le pays dans des marchés ciblés. En outre, nous avons multiplié nos événements destinés aux consommateurs et aux professionnels. Nous avons de nouveau conclu un partenariat avec Tough Mudder en 2019, pour des essais de conduite, une sensibilisation et une augmentation de la pénétration de nos ménages.

En outre, nous avons un grand portefeuille de produits innovants et de produits nouveaux prévus pour 2019, ce qui crée de nouvelles opportunités de synergie et d’efficacité au sein de notre équipe de vente, ce qui permet à notre portefeuille élargi d’être acheminé par nos canaux de distribution existants vers les systèmes actuels et nouveaux. Les partenaires détaillants ajoutent une véritable innovation aux ensembles de produits énergétiques et fonctionnels des détaillants. Ces nouveaux ajouts renforcent notre mission consistant à créer des offres innovantes et exclusives basées sur la science.

Au total, 2018 a été une année extrêmement réussie. Nous avons jeté des bases solides pour l’avenir avec un modèle d’expansion et de croissance éprouvé et j’ai hâte de discuter avec vous des réalisations supplémentaires qui se produiront en 2019.

Nous sommes une organisation allégée capitalisant sur les tendances actuelles en matière de santé et de bien-être avec notre portefeuille innovant de produits de remise en forme, qui est en mesure de perturber le secteur de l'énergie. Notre marque fait écho auprès des consommateurs soucieux de leur santé et gagne un élan considérable. Notre avenir n'a jamais été aussi brillant.

Je vais maintenant donner la parole à Edwin Negron-Carballo, notre directeur financier, pour ses remarques préparées. Edwin?

Edwin F. Negron Carballo — Directeur financier

Merci John. À partir des résultats trimestriels. Le total des revenus pour le quatrième trimestre de 2018 s'est élevé à 14,7 millions de dollars, en hausse de 62% par rapport à 9,1 millions de dollars au même trimestre de l'année précédente. Géographiquement, les ventes en Amérique du Nord ont augmenté de 63% par rapport à l’année précédente, atteignant un record de 10,9 millions de dollars, en hausse de 63% par rapport à 6,7 millions de dollars au quatrième trimestre de 2017. Cette augmentation est due à une croissance supérieure à 50% de nos chaînes nationales. Ces résultats reflètent le dynamisme continu des comptes existants et le partenariat avec de nouveaux distributeurs, ce qui a permis d’élargir notre réseau de distribution et de rendre nos produits accessibles à de nouveaux consommateurs.

En Asie, les ventes ont également progressé de 367%, passant de 435 000 USD au trimestre correspondant de l'exercice précédent à 1,6 million USD pour la période actuelle, en raison de l'investissement et de la bonne traction obtenue dans la région tout au long de 2018.

En Europe, les revenus ont augmenté de 9% au quatrième trimestre pour atteindre 2,1 millions de dollars, conséquence directe du lancement de nouveaux arômes dans la région, bien acceptés par les consommateurs. D'une manière générale, les recettes ont augmenté du fait de la hausse des volumes de vente, par opposition à la hausse des prix des produits.

La marge bénéficiaire brute du quatrième trimestre de 2018 a augmenté de 43% pour atteindre 5,5 millions de dollars, contre 3,8 millions de dollars au même trimestre de l’année précédente, en hausse de 43%. En revanche, la marge bénéficiaire brute est passée de 41,6% au quatrième trimestre de 2017 à 37,1% au quatrième trimestre de 2018. La hausse de la marge brute en dollars est principalement imputable à la hausse du volume des ventes, tandis que la diminution de la marge brute est principalement attribuable à l’augmentation des remises sur promotions avec nouveaux comptes, à la baisse de la marge sur les ventes en Asie et à l’augmentation des coûts de transport et de production en Amérique du Nord. Tous ces aspects sont pris en compte pour maximiser notre rentabilité en 2019.

Les frais de vente et de marketing pour le quatrième trimestre de 2018 se sont élevés à 2,8 millions de dollars. Cela se traduit par une diminution importante de 4,5 millions $ par rapport à 7,3 millions $ au trimestre de l'exercice précédent. La diminution de 62% est principalement due à la réduction d'environ 5 millions USD de l'investissement marketing en Chine par rapport au quatrième trimestre 2017, partiellement compensée par une augmentation des dépenses dans d'autres domaines, tels que des frais de courtier de 200 000 USD et des frais de distribution de 200 000 USD supplémentaires. et coût des employés de 50 000 $.

Les frais généraux et d’administration pour le quatrième trimestre de 2018 ont totalisé 3 M $, comparativement à 1,6 M $ au trimestre correspondant de l’exercice précédent, soit un écart de 87%.

L’augmentation est principalement attribuable à la charge de rémunération à base d’actions de 1,2 million $, soit une augmentation de 585 000 $ par rapport au quatrième trimestre de 2017, ainsi qu’une augmentation des coûts administratifs de 370 000 $, une augmentation de 305 000 $ liée aux coûts des augmentation de 150 000 dollars des coûts de recherche et développement.

La perte nette pour les actionnaires ordinaires pour le quatrième trimestre de 2018 s'est élevée à environ 893 000 USD, soit 0,02 USD par action, par rapport à une perte de 5,3 millions USD ou de 0,12 USD par action pour la période correspondante de l'exercice précédent. Les pertes comprennent des dividendes privilégiés d'environ 44 000 $ au quatrième trimestre de 2018 et de 92 000 $ au quatrième trimestre de 2017.

Les charges d'exploitation du quatrième trimestre de 2018 comprennent des charges hors caisse, telles que des amortissements, une charge de rémunération à base d'actions et une perte sur extinction de dette, pour un total de 1,6 million USD, comparativement à 606 000 USD pour le quatrième trimestre de 2017. À ce titre, le BAIIA ajusté non conforme aux PCGR pour le quatrième trimestre de 2018 s'est élevé à 785 000 $.

De plus, nos résultats incluent des charges non récurrentes de 250 000 $ ainsi qu'un impact favorable de 900 000 $ lié au rapprochement des investissements en Chine. En excluant ces éléments, le BAIIA net ajusté non conforme aux PCGR s'est établi à 135 000 USD pour le quatrième trimestre, soit 20% du montant de 705 000 USD de l'exercice précédent. Nous estimons que ces informations, ainsi que les comparaisons du BAIIA ajusté et d’autres mesures financières non définies par les PCGR, améliorent la compréhension et la visibilité globales de notre performance réelle. À cet effet, un rapprochement des résultats GAAP avec des chiffres non-GAAP a été inclus dans nos résultats.

Passons maintenant à nos résultats annuels. Pour 2018, les revenus ont augmenté de 45%, passant de 36,2 millions de dollars à 52,6 millions de dollars cette année. L'augmentation est attribuable à la forte croissance des ventes en Amérique du Nord de 62% en Amérique du Nord, générant des revenus de 38,9 millions de dollars. Les produits provenant d’Asie ont également connu une augmentation spectaculaire de 438% en glissement annuel, pour atteindre 4,3 millions de dollars.

Les augmentations des produits d’exploitation en Amérique du Nord et en Asie ont été partiellement compensées par une baisse de 17% des produits d’exploitation en Europe, en raison du calendrier des lancements de nouveaux arômes, de l’interruption de certains arômes et de la normalisation du niveau des stocks.

La marge bénéficiaire brute pour l'exercice complet a augmenté de 37%, passant de 15,4 millions USD pour 2017 à 21,1 millions USD pour 2018. La marge brute reflète une contraction de 42,7% pour 2017 à 40% pour 2018. L'augmentation de la marge brute en dollars est principalement attribuable à des augmentations volume des ventes, tandis que la diminution de la marge bénéficiaire brute est principalement liée à la hausse des frais de transport, des coûts de production et des coûts d’acquisition de nouveaux comptes.

Les frais de vente et de marketing ont augmenté de 28%, passant de 16,6 millions de dollars en 2017 à 21,2 millions de dollars en 2018. Cette augmentation est principalement attribuable aux investissements dans les programmes de marketing, en particulier sur le marché chinois, qui ont représenté 7,2 millions de dollars des coûts de marketing totaux, ainsi qu'aux investissements dans les employés. ressources, les coûts de courtier et les coûts de stockage et de distribution.

Les frais généraux et administratifs pour 2018 s'élèvent à 10,5 millions de dollars, soit une augmentation de 52% par rapport à 6,9 millions de dollars en 2017. L'augmentation des frais généraux et administratifs est principalement imputable à la charge de rémunération à base d'actions de 1,7 million de dollars, au règlement d'une poursuite avec un ancien distributeur de 1 million de dollars et des augmentations dans plusieurs autres domaines, tels que les coûts de recherche et développement, les coûts salariaux et les honoraires professionnels.

Sous la ligne opérationnelle, les autres charges sont en hausse par rapport à 161 000 USD en 2017 et sont principalement liées aux intérêts débiteurs à 566 000 USD pour 2018. Pour la période 2018, les intérêts débiteurs se sont élevés à 175 000 USD, ce qui explique en grande partie l'augmentation des autres charges. La somme de 392 000 $ est principalement liée à une perte de 377 000 $ liée à l’extinction de la dette.

La perte nette disponible pour les actionnaires ordinaires pour 2018 s'est établie à 11,4 millions de dollars, soit une perte de 0,23 $ par action, comparativement à une perte nette de 8,6 millions de dollars, ou 0,19 $ par action, pour 2017.

Les charges d'exploitation pour l'ensemble de l'exercice 2018 comprennent des charges hors caisse d'amortissement, de rémunération à base d'actions et d'extinction de la dette s'élevant à environ 4,7 millions de dollars, contre 2,6 millions de dollars pour l'exercice 2017, de sorte que le BAIIA ajusté pour l'exercice 2018 était un négatif de 6,3 millions de dollars. De plus, nos résultats comprenaient des dépenses non récurrentes de 1,3 million de dollars liées principalement au règlement d’une poursuite de 1 million de dollars avec un ancien distributeur.

De même, nos résultats de 2018 reflètent également des charges de 7,2 millions de dollars liées à notre investissement net en Chine. En excluant l'investissement en Chine et les frais non récurrents, nous avons généré un BAIIA ajusté non conforme aux PCGR de 2,2 millions de dollars pour l'exercice 2018.

Passons maintenant au bilan. Au 31 décembre 2018, la Société disposait d'une trésorerie de 7,7 millions de dollars et d'un fonds de roulement de 20,2 millions de dollars. Cela se compare à 14,2 millions USD en trésorerie et à un fonds de roulement de 20,5 millions USD au 31 décembre 2017.

Les variations des actifs et des passifs d’exploitation ont utilisé 5,5 millions de dollars en espèces, dont 1 million de dollars étaient liés au règlement de la poursuite. ph) À la fin du quatrième trimestre, nous avons conclu des contrats de prêt convertibles en vue de l’émission d’un montant total de 10 millions de dollars en capital d’obligations convertibles non garanties, échéant en décembre 2020.

Le montant en principal de l’un de ces prêts s’élève à 5 millions de dollars et remplace une facilité de crédit existante de 3,5 millions de dollars, générant un produit supplémentaire de 1,5 million de dollars. Deux nouveaux prêts d'un montant en capital de 3 millions $ et de 2 millions $ représentent un nouveau plafond (difficulté technique). Nous utilisons le produit net total de 6,5 millions $ pour le fonds de roulement afin de soutenir l'expansion continue de nos activités.

Le capital supplémentaire nous fournit les ressources suffisantes pour exécuter nos plans d’exploitation actuels de 1919. Nous continuons de croire que notre solde de trésorerie actuel et les résultats de nos activités fourniront des liquidités suffisantes pour répondre à nos besoins de trésorerie prévus au cours des 12 prochains mois.

Les liquidités utilisées dans les opérations pour l'exercice 2018 totalisent 11,6 millions de dollars. L'utilisation des liquidités en 2018 est principalement liée aux pertes opérationnelles, entraînées par des investissements élevés en Chine et des initiatives de marketing en Amérique du Nord, ainsi que par des niveaux élevés de fonds de roulement nécessaires pour soutenir notre modèle commercial incrémental. (ph)

Ceci conclut nos remarques préparées. Opérateur, vous pouvez maintenant ouvrir l'appel aux questions. Je vous remercie.

Questions et réponses:

Opérateur

Je vous remercie. Nous allons maintenant mener une session de questions-réponses. (Instructions de l'opérateur) Notre première question vient de la lignée de Jeff Van Sinderen avec B. Riley FBR. Veuillez poursuivre avec votre question.

Jeff Van Sinderen – B. Riley. FBR – Analyste

Bonjour tout le monde. Permettez-moi d’abord de vous féliciter pour la croissance et l’amélioration des indicateurs pour le quatrième trimestre et l’année.

John Fieldly – Président, chef de la direction, administrateur

Merci Jeff. J'apprécie cela. Nous avons vraiment eu un quatrième trimestre très solide et 2018 a été une année charnière pour la société.

Pouvez-vous parler davantage de ce que vous voyez avec Target, CVS et le canal des dépanneurs? Je me pose des questions sur les points de vente. Je sais que vous avez abordé certains points dans vos commentaires préparés, par exemple sur les plans de comptage des portes, l’ajout de nouvelles unités de stock, etc. Qu'est-ce qui se passe et les tendances là-bas?

Sûr. Merci Jeff. Target a été un grand succès pour vous (ph) que pour regarder. Nous avons commencé en 2018 avec un test dans cinq magasins – 500 magasins. Nous avons maintenant étendu ce nombre à près de 1 200 magasins dans Target, démarrés avec deux unités de stock, nous en avons maintenant trois. Et j'espère que bientôt, vous verrez un quatrième SKU. Le taux de vente a été – tout le monde a été très satisfait du taux de vente. Les attentes initiales en interne ont – nous avons dépassé les attentes internes chez Target, ainsi que les nôtres. Nous travaillons toujours dans la chaîne d'approvisionnement. Nous parcourons l’entrepôt par le biais de Target, ce qui a pour résultat que le produit se vend beaucoup plus rapidement qu’il ne peut le garder en rayon. Nous constatons donc des ruptures de stock fréquentes dans tout le pays au cours des derniers mois.

Et nous – notre équipe a travaillé avec la chaîne d’approvisionnement pour s’assurer que nous avons suffisamment de produits sur les étagères. La bonne nouvelle est donc que nous constatons des augmentations successives et que, au fur et à mesure que nous développons notre réseau de distribution national, nous pourrons faire appel à certains partenaires de DSD pour que ces étagères soient toujours bien approvisionnées. La vente chez Target a donc été positive et nous souhaitons continuer à nous développer avec eux en 2019. Nous considérons Target comme un excellent partenaire pour nous.

CVS a été un excellent compte, comme vous vous en souvenez, nous avons commencé un test avec eux aussi à 500 millions de personnes en meilleure santé que ceux qu’ils avaient au départ. CVS aujourd'hui pour 2019, nous avons encore élargi – à la fin de 2018, nous avons dépassé nos capacités – nous avons plus de 1 000 magasins avec trois unités de stock et nous avons été autorisés à l'échelle nationale pour 2019.

Nous sommes donc en train de terminer le processus d’exécution par l’intermédiaire de leurs CD afin de s’étendre à tous les sites. Nous constatons donc un grand succès dans le canal de la drogue, en particulier avec CVS ​​et les autres bannières de renom, avec lesquelles nous discutons activement. Donc, entre le canal de masse de Target et le canal de la drogue, il n’ya que beaucoup de croissance exponentielle et d’opportunités.

Jeff Van Sinderen – B. Riley. FBR – Analyste

Ok, ça fait plaisir à entendre. Et, pour faire suite à cela, vous pouvez peut-être nous dire un peu plus comment vont les choses, en ajoutant les emballeurs nationaux ou ont-ils travaillé sur certains d'entre eux ou en parlant à certains d'entre eux? alors peut-être que vous pourriez parler un peu plus des avantages de l’ajout de nouveaux partenaires de distribution et de ce que vous espérez tirer de ces relations en 2019 et au-delà?

John Fieldly – Président, chef de la direction, administrateur

Absolument. Revenons à votre question initiale concernant le suivi du réseau de dépannage, ce qui est vraiment lié à nos nouveaux partenaires de distribution. Je vais donc répondre au début – à la fin de la partie, tout à fait (ph) votre question en premier. Nous voyons de grandes opportunités avec les nouveaux partenaires et dans le canal des dépanneurs. Gardez à l'esprit que nous sommes actuellement à un ACV d'environ 10%, enregistrant des taux de croissance extrêmement bons et suscitant beaucoup d'intérêt de la part d'autres bannières de renom.

Nous avons poursuivi notre expansion dans Circle K et avons entrevu de grandes opportunités en 2019. QT est un autre client avec lequel nous travaillons. Nous voyons une grande opportunité là-bas. Et nous sommes juste très intéressés par cette catégorie. Il y a vraiment une renaissance en cours en ce moment dans la catégorie énergie. Vous en voyez beaucoup – et à mesure que les tendances en matière de santé et de bien-être continuent de s’imposer, vous constatez que ces produits d’énergie fonctionnelle pour remise en forme offrent vraiment des possibilités qu’ils n’ont jamais pu réaliser. Et il y a une migration en cours pour des alternatives plus saines dans la catégorie. Just like the sugary soda CSD (ph) category was affected many years ago from sparkling waters, you're seeing that in the energy category today. And that's where we see great opportunities in the convenience channel.

And how we're going to leverage the convenience channel is through our new distribution partners. Over the last three to six months, we've been able to close key contracts and solidify distribution partners throughout the country, with some of the largest strategic supply partners in the United States. We've closed several Anheuser-Busch network partners, Keurig Dr. Pepper network partners as well as the independent Pepsi bottlers as well. And we're seeing tremendous opportunities. That is going to make sure we say stock in this channel. This channel is very competitive, we need to make sure that we have feet on the street, that's able to keep those shelf stocked, (ph) because we are turning and we are turning at a really high rate growth rate.

And as I mentioned on the call, we're out turning a lot of the competitors have much larger brands. So by closing these additional DSD network partners, it's going to not only provide additional availability, additional points of distribution in this channel, but most importantly, make sure we stay stocked and maintain our position on the shelf.

Jeff Van Sinderen — B. Riley. FBR — Analyst

Okay.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

And in regards to co-packers, — in regards to the co-packers, we have been adding co-packers throughout Q3 and Q4. We currently have four co-packers currently active and we have three additional co-packers that are going through our quality assurance process and supplier on-boarding processes. So we feel at this stage, we are ready for beverage season. We've increased our inventories in the first quarter as well as coming toward the end of Q4, and we feel we will have ample supply, we're building strong partnerships with our suppliers. So we feel we're well positioned for this summer.

Jeff Van Sinderen — B. Riley. FBR — Analyst

Okay, great. And then one more quick — hopefully a quick one, if I could squeeze it in. Just wondering, do you feel like the Nordic area is as normalize or is normalizing now. I think the segment was a little stronger in Q4. I think you mentioned it was actually up or you was up. So just wondering kind of what your thoughts around that?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Ouais. I think — yeah, we feel the Nordic business is going to turn to more normalized levels, we were down for the year at 17%, a lot of that came with Q2 revenues, Q1, Q2 revenues in 2018. I think we just launched a new flavor in the region called Peach Vibe, which has allowed us to further increase our market share, and it's been one of the most successful flavors in the region over the last several years. So we're very optimistic about the opportunities that we have in the market. We also have a lot of new flavor innovation coming in the market in 2019, and we feel optimistic about that.

Jeff Van Sinderen — B. Riley. FBR — Analyst

Okay, great. Thanks for taking my questions and continued success.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Thank you, Jeff. Appreciate it.

Operator

Our next question comes from the line of Jeffrey Cohen with Ladenburg Thalmann. Please proceed with your question.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Hi, John and Edwin. Can you hear me OK?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Yes, Jeffrey. (sic) Thank you.

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Yes, thank you.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Hey. Bonjour. So could you talk a little bit about the Lavit deal and locations, distribution and as far as geographic locations and the impact that they may have upon the cost of goods, and some of the packaging expenses?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Jeffrey ,(sic) could you just repeat the front end of that question briefly. I'm sorry.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

The Lavit deal for the powder cups.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Powder cups. Yes, we are — in regards to the Lavit opportunity, we see this is a great opportunity with our Lavit on the go really at work locations. Lavit is really bringing Celsius to a new channel, further expanding our out work initiatives through the vending channel, but with Lavit, these are really sparkling water, healthier beverages that Lavit's mission is to bring to the office space. So they're very much aligned with our mission as well. And we see that as a great fit. We launched with our first flavor, which was our Orange. Orange powder product, we're working with them on additional innovation for 2019. They are vigorously placing a lot of machines throughout the country and with key corporations. So it's another opportunity for CELSIUS — for individuals to enjoy CELSIUS. So we see it as a great opportunity for us, bringing us into a new channel for incremental revenue.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Okay, got it. And can you talk about some of the anticipated marketing partnerships or the new ones that we should look for in the coming year?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Oui. We will have new partnerships coming on-board. We've been very busy as an organization over the last three — six months. Matt Kahn has put together an extremely aggressive plan for 2019. We are — you'll see we're partnering with Tough Mudder again in 2019, which is about to get started here in the next few weeks. We're really excited about that partnership. We're going to do further activation with Tough Mudder. We're also working on tying that in to key retail partners. So we're activating the trade which is so critical at this stage of the Company.

You'll see additional opportunities and additional really marketing properties that we will bring to the table. In addition, we'll also integrating a influencer program further driving that further and expanding upon that and further activating digital, social activations. So it is a full (ph) encompassing marketing plan, you'll see rolling out more to come on that as we continue to progress. But we're going to continue with our mission to continue to target consumers, where they live, work and play. We want to be a part of everyone's life, looking to live a healthy active lifestyle.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Okay, got it. And one more if I may. Edwin, could you talk a little bit about margins, current margins and maybe talk about the impact that additional co-packers may have going forward? And are there any one-time margin hits in nature from the fourth quarter that you expect it to get back during 2019.

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Sûr. Very well. Je vous remercie. Très bonne question. Absolument. One of the things, that John and I have been evaluating as the trade-off, as it relates to expanding our co-packers, because we have experienced a little bit of additional costs in — as it relates to some of those co-packers. But again, we want to guarantee that we have sufficient inventory levels to service the summer season at this point.

We did have some one-time charges, not much regarding some excess and obsolescence inventory, but again, we're keeping a very good eye on that and our freight costs there make sure that in 2019, we will maximize our margins moving forward

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Okay, got it. And no forward-looking guidance on any metrics for '19, at this point. Correct?

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

No — not at this point, Jeff. Non.

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Okay, perfect. Thanks for taking the questions. Nice quarter.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Thank you, Jeffrey. (sic)

Operator

(Operator Instructions) Our next question comes from the line of Anthony Vendetti with Maxim. Please proceed with your question.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Thanks. Hey guys. Comment vas-tu?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Very well.

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Very well. Thanks.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

I just wanted to focus on a little bit at first on the China investment and then go forward with some of the questions that I have. So on China, it looks like it was a negative $1 million, is that because as you said there is reconciliation of the investment there. Did they already pay $950,000 in the fourth quarter to recoup some of the investment you've made in China?

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

No, They have not. This pertains basically to the reconciliation in (inaudible) that we've been doing as it relates to the accrued expenses that we have done. But, no, it has not translated into, let's call it any cash flow.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Okay. I see. And has the deal officially closed or is it still waiting final approval signatures and all that?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Anthony, this is John. We had — we've executed a definitive agreement as of January 1st, 2019. We are going through the final reconciliation, and we will have the loan — capital loan finalized by the end of this month. So we have come to mutually agreed upon terms, we're looking at approximately in excess of $10 million in the capital loan be repaid over the five-year term. But that will be finalized by the end of this month or sooner.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Okay, great. And then gross margin now that you're going to be out of China in terms of the direct investment there. I know there's royalty there, but it should be — gross margin for the rest of the business start to move back up or is this. This gross margin in the high 30s is more appropriate for 2019?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

That's a good question. As we grow in scale, we're bringing on some marquee accounts. With the marquee accounts comes slotting as well as additional promotional activity really which is required to really — if you want to call it set, set the account to make sure you're getting the optics and the pull-through. So these early stages with these new marquee accounts. We are taking a lesser margin as a result of increased promotional activity. And keep in mind, slotting and promotions are a direct offset against revenue. So although, our — kind of run rates — optimal run rate margins will be much higher, as we continue to scale in the second year, we will have some margin contraction on these new accounts. So you're looking at a blended margin. I think if you look at historically, where we finished the year for 2018, we should be somewhere around that target, seems more than achievable at this point. But also, as we gained further momentum, we'll be — as Edwin mentioned, be able to leverage these new co-packers coming on-board to drive additional efficiencies in the cost of goods.

We also are receiving some freight savings, heading into the new year versus what we experienced in Q4. Q4 freight rates were extremely high on a per pallet basis, but they have leveled off and actually decreased slightly. So I think as a good range is to look at the full year margin for 2018.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Okay. No. That's helpful John. Just in terms of inventory, it looks like that, that almost doubled here. Was that some of the new SKUs coming online or what was that?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Sûr. Edwin, would you like to answer that?

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Absolutely, yes. Je vous remercie. Yes, it's basically, again, we're getting ready for the summer season and that's why you see inventory levels have increased. And if you look prospectively, we think that, that going forward, is going to be the right level of inventory. So we can service our accounts and avoid out of stocks. So we feel comfortable with that.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Okay and then lastly, in terms of competition, just based on data we've been able to gather — because this is probably held Bang, it looks like they're approximately $500 million in revenue, if we configure that out correctly. How do you look at yourselves in terms of positioning against ban (ph) and what are your strategies in 2019 to sort of counter their growth?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Yeah, Anthony. That's a great question. And VPX has done a great job and they are capitalizing on these new trends. As I mentioned earlier, there's a renaissance happening in the energy category and it's being disrupted today, and it's happening rapidly. You can see that with Bang success over the last six months, last year as well. They've been gaining a tremendous amount of traction and so as Celsius.

We see Bang as a complementary, their target consumers 18 to 24, ours is 24 to 36. We are more female, we have a 50% female, 50% male when you look at our demographics and we complement each other nicely as this new category is really evolving. And Rodney Sacks on Monster — Monster mentioned on the last earnings call about the new category, being this performance energy category. And it's not just a new category, that's going to be really the new energy category overall. And you're seeing these early indications of the transformation of this category just like the CSD category was disrupted as well. So we see great opportunities. And also bringing our partners that are coming on-board. Further partnerships with Target and CVS, the AB Network, EP (ph) and the PepsiCo owners. (ph) This is happening extremely rapidly.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

As John alluded, maybe just follow up on the network. So you're signing up some of these independent distributors that are part of Anheuser-Busch, Keuring, Dr.Pepper. I'm just curious, is what do you see is the synergies there or the benefit of being part of those networks? Is it more than just having those distributors? What additional benefit, is it that they're part of these larger companies?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Ouais. It's critical in our business — in beverage business. We've built up to this point, we've been very reliant on the wholesale network and direct-to-retail leveraging really the supply chains of our customers. Unfortunately, as an example, on Target, where a lot of it, we've seen out of stocks considerably, because the product is moving so quickly. By leveraging these DSD partnerships, these individuals are in the store each and every week sometimes multiple times in a given week, not only will we have proper shelf tags, merchandising and POS, we'll also maintain our presence in — make sure we're in stock. I will tell you going through the warehouse, we see a lot of inconsistencies. Price tags aren't up, when we're on promotion, the deal tags aren't up. So we'll be able to gain and leverage really it's the power of the people that you get from the DSD market. And then also — they also go into many other local areas, independents in their region. So not only are we picking up the people power, we're also picking up additional distribution within those communities.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

So additional touch point per week is not critical, but much more important as you move forward to try to make sure that everything set up correctly, like you said, I didn't realized that a lot of times things — if you're not there, often enough, they're not tag right, or the wrong promotion and all that. So having these networks that are more frequent touch points makes a difference.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

That is correct.

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Okay, great. Thank you very much. Appreciate it.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Je vous remercie.

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Je vous remercie.

Operator

Our next question comes from the line of Paul Johnson, a Private Investor. Please proceed with your question.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

Yes, good morning and congratulations on the year. Wanted to understand, you mentioned CVS and Target, can you tell us a little bit about the Delhaize Group, Food Lion and Hannaford first of all, how they've done?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Ouais. Sûr. Thank you, Paul, for calling in. The Delhaize Group, it's gone well, where in Food Lion, we have, we are getting orders, we're growing with them. There's a lot of further opportunity to scale within Food Lion. We're also running some programs coming up in the second quarter to continue to support that. And we have some trade marketing program scheduled as well. So we think it's (ph) met our internal expectations and we are working further to optimize the Food Lion opportunity, which is a massive opportunity.

Our goal is to really get cold availability in these locations. Right now, we're in the dry shelf, so — in the oil. So we're looking for additional placements within the store to gain additional optic. Hannaford has gone very well, that is supported by our distributor Polar in the region. Sales are moving very well, increasing. We stated before at several conferences in regards to our historical growth rate, if you look at our expense data as well. We're growing about 30%, 36% organically. So we're seeing those type of growth rates at Hannaford as well.

We do have an individual on the ground there. We're setting up displays, and you'll see more activation with them in 2019. So we feel the Ahold Delhaize partnership is going well and there's a lot of opportunity, we're just in the infancy stages of that really capturing the share of that account.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

Génial. And regarding the strong relationship with CVS, does that sort of preclude us from also getting some meaningful penetration of Walgreens.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

No. I believe it helps us if anything — it helps us. So does not preclude us at all.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

Okay. And regarding just more about the competitive threat. Obviously, there is nothing — I mean, even though the recipe for the CELSIUS drinks is complicated, there's nothing proprietary about the ingredient certainly. What precludes some of the larger competitors essentially knocking us off?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

That is a good question. We don't have a patent, it is a trade secret, it's been a trade secret from the beginning. Our founders originally went down that path as a trade secret not to disclose the formula. It can be reformulated based on — I'm sure scientist can reformulate the product. We do have a competitive advantage with our position and the fan base and the consumers that we have built and the momentum behind us. But we're just like any products, and a lot of other brands could be replicated, it's very difficult. The one thing that makes us very unique is we have the science over six clinical studies, publishing peer-viewed sports nutrition journals. In addition, the product, the Company has already been reviewed by the -NAD and class action lawsuit on our structured function claims has taken place in 2010, where the Company prevailed. So we have a lot of additional really value and additional science behind the product. It would be very hard to replicate. Keep in mind, Coca-Cola and Nestle created Enviga back in 2009 and were shut down because they did not really do the proper research and they didn't have the proper studies behind the product. So we feel we're very in a good, very good position to continue to capitalize on the market today and really capitalize our share and the — really the renaissance in the energy category targeting those health-minded consumers.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

Okay, that's helpful. Je vous remercie. And just in terms of, you talked a little bit about the margins in a similar way, on the cash burn. I know you — Edwin had said that you don't expect to have additional cash needs for 2019. But I think you had said that last year, and you did do the offering. You did raise money by the shareholders. So are we fairly confident that for 2019, there won't be a further dilution?

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Yes, thank you. Oui. Our current plan reflects that we will have sufficient funding or cash flow from our operations. But nevertheless, we always have plan A, plan B, plan C, where we've identified areas where we can generate more cash as it relates to perhaps reducing a little bit of our working capital and some cost savings areas as well. So I think we're well positioned to have sufficient cash flow for the next 12 months to operate the business.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

And I'll just add Paul as well. I mean, when you look at 2017 ex the Asia investment, 2017, we generated $2.6 million, almost $2.7 million in positive cash — positive EBITDA, adjusted EBITDA when you back out those Asian investments. And then in 2018 on a full year, you're looking at about $2.2 million in positive adjusted EBITDA. So we are very focused as an organization on driving profitable growth. So as Edwin mentioned, we do have levers that we can pull in the event we have some timing, but at this point, we do have sufficient capital to run this business profitably today.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

Got it. And just one other question, which maybe a little bit random, but because you speak to a lot of analysts and shareholders, John, any sort of speculation as to why there's such an incredibly high short interest level. I know the float is small, but any theories on that, because it's all perplexing?

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Yeah, I agree with you Paul. Unfortunately, have no control over that, from what we can tell we have spoken with NASDAQ representatives trying to identify maybe who the investor is, but it's hard to understand that, we don't understand that, but what we can say is that it seems like the short interest has been there. When we first — we're really brought on the Russell 2000 and 3000.

So — and it's kind of hovered in a range. So maybe it has to do with index funds that are on the other side of the 2000 and 3000. But that's all we really know at this point, and we're really focused on driving results. There is a great opportunity in front of us and we're executing as an organization.

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

I appreciate that. Thank you so much.

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Je vous remercie.

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Thanks, Paul.

Operator

(Operator Instructions) Thank you. It appears we have no further questions at this time. I would now like to turn the floor back over to management for closing comments.

Je vous remercie. On behalf of the Company, we'd like to thank everyone for their continued interest. Our fourth quarter and annual results demonstrates our products are gaining considerable momentum as we are capitalizing on today's health and wellness trends. Our active healthy lifestyle position is a global position with mass appeal. We are building upon our core business and leveraging opportunities and deploying best practices. 2018 proved we have a winning product and a very large market that consumers love. Our mission is to get CELSIUS to more consumers profitably. I'm very proud of our dedicated team, as without them, our tremendous achievements in 2018 and significant opportunities we see in the coming year would not be possible.

In addition, I'd like to thank our investors for their continued support and confidence in our team. On a final note, our management team will be presenting at three upcoming investor conferences. The first being the ROTH Capital Conference on March 17th and 18th in Southern California. In addition, we'll be at the B. Riley FBR Conference in Hollywood, California, on May 22 and 23rd. And the Company will attend the Jefferies Consumer Conference in Nantucket through June 17th through the 19th. We look forward to seeing many of you at these upcoming conferences. Thank you, everyone for your interest in Celsius, and have a great day.

Ladies and gentleman, this does conclude today's teleconference. You may disconnect your lines at this time. Thank you for your participation, and have a wonderful day.

Duration: 62 minutes

Call participants:

Cameron Donahue — Investor Relations

John Fieldly — President, Chief Executive Officer, Director

Edwin F. Negron Carballo — Chief Financial Officer

Jeff Van Sinderen — B. Riley. FBR — Analyst

Jeffrey Cohen — Ladenburg Thalmann — Analyst

Anthony Vendetti — Maxim Group — Analyst

Paul Johnson — Private Investor — Analyst

More CELH analysis

Transcript powered by AlphaStreet

This article is a transcript of this conference call produced for The Motley Fool. While we strive for our Foolish Best, there may be errors, omissions, or inaccuracies in this transcript. As with all our articles, The Motley Fool does not assume any responsibility for your use of this content, and we strongly encourage you to do your own research, including listening to the call yourself and reading the company's SEC filings. Please see our Terms and Conditions for additional details, including our Obligatory Capitalized Disclaimers of Liability.

Written by yikyak