Transcription de l'appel des résultats du premier trimestre 2019 de Planet Fitness Inc (PLNT) – The Motley Fool

Source de l'image: The Fool Motley.

Planet Fitness Inc (NYSE: PLNT)
Appel des résultats du premier trimestre 2019
Peut. 02, 2019, 16h30 ET

Contenu:

Remarques préparées
Questions et réponses
Appelez les participants

Remarques préparées:

Opérateur

Je m'appelle Christine et je serai votre opérateur de conférence aujourd'hui. En ce moment, j'aimerais souhaiter la bienvenue à tous les membres à l'appel des résultats du premier trimestre 2019 de Planet Fitness. Toutes les lignes ont été mises en sourdine pour éviter tout bruit de fond. Après les remarques des orateurs, il y aura une séance de questions-réponses. (Instructions de l'opérateur) Merci.

Brendon Frey de l'ICR. Vous pouvez commencer votre conférence.

Brendon Frey — Directeur général

Merci de vous joindre à nous aujourd'hui pour discuter des résultats du premier trimestre 2019 de Planet Fitness. Chris Rondeau, président-directeur général; et Dorvin Lively, président et chef de la direction financière. Une copie du communiqué de presse d'aujourd'hui est disponible dans la section Investisseurs du site Web de Planet Fitness à l'adresse planetfitness.com.

Je tiens à vous rappeler que certaines des déclarations que nous allons faire dans cette présentation sont des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives reflètent le jugement et l'analyse de Planet Fitness uniquement à ce jour, et les résultats réels pourraient différer considérablement des attentes actuelles en fonction de nombreux facteurs affectant les activités de Planet Fitness. Par conséquent, vous ne devez pas vous fier indûment à ces déclarations prospectives. Pour un examen plus approfondi des risques et des incertitudes liés aux déclarations prospectives à faire lors de la téléconférence et de la diffusion Web, nous vous renvoyons à l'avertissement concernant les déclarations prospectives inclus dans notre publication du résultat du premier trimestre 2019, qui a été fournie à la SEC aujourd'hui sur le formulaire 8-K, ainsi que nos documents auprès de la SEC mentionnés dans cet avertissement. Nous ne sommes pas tenus de mettre à jour ou de modifier les déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement.

En outre, la société peut se référer à certaines mesures ajustées non définies par les PCGR dans le cadre de cet appel. L'explication de ces paramètres se trouve dans le communiqué de presse déposé plus tôt aujourd'hui.

Sur ce, je cède la parole à Chris Rondeau, président-directeur général de Planet Fitness. Chris?

Chris Rondeau — Directeur Général

Merci, Brendon, et merci à vous tous pour votre présence aujourd'hui. L'année 2019 est un très bon début. Les excellents résultats du premier trimestre, qui incluent une croissance du chiffre d'affaires des magasins comparables à l'échelle du système de 10,2% et un bénéfice ajusté par action de 0,35 $, soit une augmentation de 29,6% par rapport à la même période de l'année précédente. Notre performance des ventes dans les magasins comparables, qui s’ajoute au gain de 11,1% que nous avons enregistré au premier trimestre, était principalement liée aux volumes, et environ 75% de l’augmentation provenait de la croissance nette des nouveaux membres.

Nous avons lancé Q1 avec enthousiasme en tant que sponsor principal de la célébration emblématique du réveillon du Nouvel An de Time Square, qui a regardé plus d'un milliard de téléspectateurs dans le monde. L’impact de cet événement est d’une grande portée. En effet, Planet Fitness reste le numéro 1 en matière de notoriété spontanée et assistée dans la catégorie fitness. Merci à notre formidable machine marketing qui, en plus du réveillon du Nouvel An, fonctionne sans interruption toute l'année. La marque Planet Fitness continue de gagner du terrain et notre système continue de se développer. Notre groupe de franchisés expérimentés est optimiste pour une expansion agressive et réfléchie sur les marchés nouveaux et existants, remplissant ainsi notre mission commune qui consiste à offrir à tous une condition physique abordable et accessible non intimidante. Au total, 65 magasins et un record de Planet Fitness pour le premier trimestre de l’entreprise ont été ouverts au cours des trois premiers mois de l’année. Et nous avons terminé le premier trimestre avec plus de 13,6 millions de membres et 1 806 magasins dans le système.

Sur le thème de l'expansion, en mars, nous avons été ravis d'annoncer une collaboration avec Kohl's. En 2019, nous avions initialement ouvert 10 magasins Planet Fitness adjacents à certains magasins Kohl's. Planet Fitness utilisera environ 20 000 à 25 000 pieds carrés adjacents à chacun des magasins Kohl's sélectionnés dans divers marchés à travers le pays. futur. Ce partenariat complémentaire avait un sens stratégique pour les deux marques. Au fur et à mesure de notre croissance, c'est une excellente occasion pour nous de sécuriser les sites A et de présenter aux clients notre concept de remise en forme accueillant, non intimidant et abordable, tout en générant du trafic vers les magasins Kohl's. En fait, nos recherches montrent que nos membres ont tendance à satisfaire le seul besoin de l’autre club, à savoir le shopping à proximité. Par exemple, 76% de nos membres combinent leur visite à la salle de sport avec d'autres achats. 89% des membres font leurs achats dans d'autres magasins du centre commercial de leur club et 59% le font au moins une fois par semaine. Et 26% de nos membres ont déclaré qu’ils ne se rendraient jamais dans le centre commercial de leur club si Planet Fitness n’y était pas situé. Dans le paysage de la vente au détail, nous pensons que notre approche différenciée du fitness continue de générer du trafic vers nos centres commerciaux à travers le pays. C'est pourquoi des partenaires comme Kohl's et (inaudible) envisagent de plus en plus que PF devienne locataire dans leurs centres.

S'adresser à nos franchisés. En mars, nous avons tenu des réunions de franchisés à Palm Springs. Nous organisons ces réunions entre notre plus grande conférence pour nous assurer de continuer à dialoguer avec nos franchisés sur divers sujets, notamment le développement, les opérations, le marketing, la technologie, etc. Personnellement, je pense que passer du temps avec nos franchisés et leur fournir une occasion de partager les meilleures pratiques entre eux est extrêmement précieux. Je suis continuellement inspiré par leur passion pour la marque et notre engagement commun à ouvrir davantage de magasins qui améliorent la vie de millions de personnes. La passion de notre système et le fort leadership que nous avons avec nos franchisés restent un avantage concurrentiel important pour nous.

Avant de terminer, la semaine dernière, nous avons annoncé le lancement à l'échelle nationale de l'initiative Teen Summer Challenge, en réponse au succès de notre programme pilote dans le Hampshire l'été dernier. L'initiative, qui permet aux adolescents de 15 à 18 ans de s'entraîner gratuitement dans nos clubs à travers le pays. Le 15 mai, le coup d'envoi officiel est donné jusqu'au 1 er septembre. Nous présenterons aux membres de la génération Z et à leurs parents notre fidélité à la marque et notre affinité.

Les adolescents d’aujourd’hui subissent une pression croissante, réussissent sur les plans académique et social, assument de plus en plus de responsabilités (en croissance), à ​​la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de classe, et deviennent des membres complets de leur communauté. Chez Planet Fitness, un mode de vie sain et actif ne devrait jamais être un défi. C'est pourquoi nous signalons cette notion (inaudible) cet été et leur donnons un lieu de travail gratuit dans une confortable zone exempte de jugement. En préparation du lancement national de ce programme, nous renseignons les adolescents et leurs parents sur leurs sentiments envers la santé et le bien-être. Les adolescents d'aujourd'hui sont plus soucieux de leur santé que jamais auparavant, le fait de faire de l'exercice est un moyen d'améliorer leur santé physique et émotionnelle.

91% des adolescents déclarent vouloir rester actifs et en bonne santé pendant l'été. 72% des adolescents qui s'entraînent déjà ont un impact positif sur leur santé mentale. Et 47% ont déclaré croire que cela les aidait à se concentrer sur leurs travaux scolaires. Et 47% se sentaient plus confiants et 37% moins stressés. Et peut-être le plus intéressant quand on a demandé à tous les adolescents comment ils préféraient passer leur temps cet été, 36% souhaitaient faire plus d'exercice physique ou s'entraîner davantage, ce qui est supérieur au nombre d'adolescents qui veulent passer plus de temps à jouer à des jeux vidéo %, les réseaux sociaux (16%) et la télévision (16%).

Fournir aux jeunes un accès gratuit à la condition physique ne répond pas seulement à un besoin social important d'aider les adolescents à agir afin d'améliorer leur santé et leur bien-être en général. Nous pensons que cela créera également des opportunités pour la marque demain. En résumé, Planet Fitness s'annonce comme une nouvelle année de forte croissance. Nous sommes sur le point d'ouvrir environ 225 nouveaux magasins en 2019 et la trajectoire de 4 000 magasins aux États-Unis devient de plus en plus claire à mesure que les tendances en matière de santé et de bien-être (inaudible) continuent d'évoluer en notre faveur. Nous sommes extrêmement heureux des nombreuses opportunités de croissance qui s'offrent à nous. Et je sais que nos groupes de franchisés partagent notre passion et notre enthousiasme pour l’avenir.

Sur ce, je passe maintenant l’appel à Dorvin.

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Merci Chris et bon après-midi à tous. Je commencerai par passer en revue les détails de nos résultats du premier trimestre, puis nous discuterons de nos perspectives pour l’ensemble de l’année 2019. Pour le premier trimestre de 2019, le total des revenus a augmenté de 22,7% pour atteindre 148,8 millions de dollars, contre 121,1 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent. Les ventes totales des magasins comparables à l’échelle du système ont augmenté de 10,2%. Sur le plan sectoriel, les ventes des magasins franchisés ont augmenté de 10,3% et celles de nos magasins corporatifs, de 8%.

Environ 75% de notre augmentation du premier trimestre est attribuable à la croissance nette du nombre de membres, le solde correspondant à la croissance des taux. La croissance des taux est tirée par une augmentation de 70 points de base de notre pénétration de la Black Card, qui s’établit à 60,6% par rapport à l’année précédente, combinée à une augmentation de 2 $ de la tarification de la Black Card pour les nouvelles jonctions mise en place le 1er octobre 2017. Au cours du trimestre, l’augmentation des prix de la Black Card a entraîné environ 240 points de base de l’augmentation des ventes des magasins comparables. Les produits du secteur des franchises se sont établis à 65,8 M $, en hausse de 20,4% par rapport à 54,6 M $ pour la même période de l’exercice précédent.

Permettez-moi de ventiler les pilotes pour le trimestre. Les produits des redevances se sont élevés à 44,7 millions de dollars, soit les redevances sur les cotisations mensuelles et les cotisations annuelles. Cela se compare à des revenus de redevances de 34,4 millions de dollars au même trimestre de l’année dernière, soit une augmentation de 30,1%. Cette augmentation d'une année sur l'autre a eu trois moteurs. Premièrement, nous avions 233 magasins franchisés de plus par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Deuxièmement, comme je l’ai mentionné plus tôt, les ventes de nos franchisés dans les magasins comparables ont augmenté de 10,3%. Et troisièmement, un taux de redevance moyen global plus élevé. Pour le premier trimestre, le taux de redevance moyen s'est établi à 5,9%, en hausse par rapport à 5,4% pour la même période l'an dernier, en raison du nombre accru de magasins bénéficiant de nos taux de redevances actuels, y compris des magasins qui ont modifié leurs contrats de franchise.

Ensuite, nos honoraires de franchisage et autres se sont élevés à 5,4 millions de dollars, contre 5,7 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent. Il s’agit des frais perçus lors de l’inscription en ligne de nouveaux membres, des frais qui nous ont été versés pour les nouveaux accords de franchise et accords de développement régional, des frais perçus pour le traitement des frais vers notre système de point de vente, ainsi que des frais de transfert des accords existants. Les produits tirés des placements, qui s’établissaient à 2,8 millions de dollars au premier trimestre, contre 2,1 millions de dollars un an auparavant, font également partie des produits du secteur des franchises. Ce sont les frais que nous avons reçus pour l’assemblage et le placement de la vente d’équipement dans les magasins appartenant à nos franchisés.

Nos produits de commissions, qui proviennent des accords passés avec des fournisseurs privilégiés tiers et des commissions d’équipement pour les ouvertures de nouveaux magasins à l’étranger se sont élevés à 1 million de dollars, contre 2 millions de dollars il ya un an. Enfin, les recettes du fonds publicitaire national se sont élevées à 11,8 millions de dollars, contre 10,5 millions de dollars l’année précédente. Les revenus du secteur des magasins appartenant à la société ont augmenté de 16,3% pour atteindre 38 millions de dollars, contre 32,7 millions de dollars pour la même période de l’exercice précédent. L'augmentation de 5,3 millions de dollars s'explique par les quatre magasins franchisés que nous avons acquis au Colorado, nos quatre magasins corporatifs que nous avons ouverts fin 2018, par une augmentation de 8% des ventes des magasins comparables, ainsi que par une augmentation des produits tirés des frais annuels.

S'agissant de notre secteur de l'équipement, les produits ont augmenté de 11 millions de dollars, ou 32,3%, pour atteindre 45 millions de dollars, contre 34 millions de dollars. L'augmentation est attribuable à l'augmentation du nombre de placements d'équipement de magasin et des ventes d'équipement de remplacement dans les magasins appartenant à des franchisés existants par rapport à l'année précédente.

Le coût des produits, principalement lié au coût direct de la vente d’équipement aux magasins franchisés existants et nouveaux, s’est élevé à 34,5 M $, comparativement à 26,5 M $ il ya un an, soit une hausse de 30,1% attribuable à la hausse des ventes d’équipement. pendant le trimestre. Les charges d’exploitation des magasins, associées aux magasins appartenant à notre entreprise, ont augmenté pour atteindre 20,9 millions de dollars, contre 18,4 millions de dollars un an auparavant. L'augmentation est attribuable aux coûts associés aux huit magasins ouverts et acquis depuis le premier trimestre de l'année dernière.

Les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux pour le trimestre se sont élevés à 18,2 millions de dollars, contre 17,6 millions de dollars un an auparavant. Cette augmentation est principalement liée à l’augmentation de la masse salariale pour soutenir nos opérations et infrastructures de franchise en pleine croissance, ainsi qu’à une rémunération variable et en actions plus élevée. Cette baisse a été partiellement contrebalancée par la diminution des dépenses liées au calendrier de notre conférence des franchisés, qui s’est tenue au premier trimestre de l’année dernière, mais aura lieu au troisième trimestre de cette année. Les dépenses du fonds publicitaire national se sont élevées à 11,8 millions de dollars, compensant les revenus NAF susmentionnés générés au cours du trimestre.

Notre bénéfice d’exploitation a augmenté de 36,7% pour s’établir à 53,2 M $ pour le trimestre, comparativement à un bénéfice d’exploitation de 38,9 M $ pour la même période de l’exercice précédent, tandis que les marges d’exploitation ont augmenté d’environ 370 points de base à 35,7% au premier trimestre de cette année.

Notre taux d'imposition effectif selon les PCGR pour le premier trimestre était de 14,3%, comparativement à 22,7% pour la période correspondante de l'exercice précédent. Le taux d'imposition effectif pour le trimestre clos le 31 mars 2019 était différé du taux légal fédéral américain de 21%, principalement en raison de la comptabilisation d'un avantage d'impôt différé d'environ 3,8 millions de dollars provenant de la réévaluation des actifs et passifs d'impôts différés et du résultat net. attribuable à la part des actionnaires sans contrôle, qui n’est pas assujettie aux taxes fédérales et des États américains.

Comme nous l'avons déjà indiqué, en raison du revenu attribuable à la participation ne donnant pas le contrôle et non de l'impôt au niveau de la société Planet Fitness, le taux d'imposition ajusté approprié serait d'environ 26,6%. Selon les PCGR du premier trimestre de 2019, le bénéfice net attribuable à Planet Fitness, Inc. s’élève à 27,4 millions de dollars, ou 0,32 $ par action diluée, par rapport au résultat net attribuable à Planet Fitness, Inc. de 19,9 millions de dollars, ou 0,23 $ par action diluée. période de l'année précédente. Le bénéfice net s’est élevé à 31,6 millions de dollars, contre 23,5 millions de dollars il ya un an.

Sur une base ajustée, le bénéfice net s’est établi à 32,7 M $, ou 0,35 $ par action diluée, soit une augmentation de 24,9% par rapport à 26,2 M $, ou 0,27 $ par action diluée pour la même période de l’exercice précédent. Le résultat net ajusté a été ajusté pour exclure les charges non récurrentes reflétant un taux d'imposition normalisé de 26,6% et 26,3% pour le premier trimestre de 2019 et 2018, respectivement. Nous avons présenté un rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net conforme aux PCGR dans le compte rendu des résultats publié aujourd'hui.

Le BAIIA ajusté, qui est défini comme le résultat net avant impôts, amortissements et dépréciation, ajusté de l’incidence de certains éléments sans effet sur la trésorerie et autres éléments non pris en compte dans l’évaluation de la performance opérationnelle courante, a augmenté de 29,9%, passant de 48,8 M $ à 63,4 M $ dans la période de l'année précédente. Un rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net selon les PCGR est également présenté dans le communiqué sur les résultats.

Par secteur, le BAIIA du secteur des franchises a augmenté de 29,1% pour s’établir à 47,4 M $, sous l’effet des redevances reçues de magasins appartenant à des franchisés supplémentaires qui ne sont pas inclus dans la base de ventes par magasins comparables, et d’une augmentation de 10,3% des ventes des magasins dans ces magasins. comme un taux de redevance moyen global plus élevé. Les marges du BAIIA ajusté de notre secteur de la franchise ont augmenté d’environ 420 points de base pour atteindre 72,1%, en partie grâce à la réduction susmentionnée des dépenses liée au calendrier de notre conférence des franchisés. Le BAIIA du secteur des magasins appartenant à la société a augmenté de 27,9% pour atteindre 15,6 millions de dollars, principalement en raison de l’augmentation de 8% des ventes des magasins comparables, de la hausse des frais annuels et des quatre magasins franchisés acquis en août.

Les marges du BAIIA ajusté du secteur des magasins corporatifs ont augmenté d’environ 240 points de base pour atteindre 41,3%. Le BAIIA de notre secteur Équipements a augmenté de 39,3% pour s’établir à 10,4 M $, sous l’effet de la hausse du nombre de placements d’équipement de nouveaux magasins et des ventes d’équipement de remplacement aux magasins existants détenus par des franchisés par rapport à l’année précédente. Les marges du BAIIA ajusté de notre secteur de l'équipement ont augmenté d'environ 120 points de base, pour s'établir à 23,1%.

Passons maintenant au bilan. Au 31 mars 2019, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élevaient à 336 M $, comparativement à 127,1 M $ à la même date de l'exercice précédent, soit une augmentation de 164,2%. La société a conclu son accord de rachat accéléré le 30 avril 2019, ce qui a entraîné le rachat et la suppression d'environ 525 000 actions supplémentaires au cours du deuxième trimestre de cette année. Il s’agissait d’un ajout aux 4,6 millions d’actions retirées au quatrième trimestre de l’exercice précédent, qui avait déjà été communiqué.

À la fin du premier trimestre, il restait environ 158 millions de dollars du plan de rachat d’actions de 500 millions de dollars approuvé par le Conseil d’administration en août dernier. La dette à long terme totale, compte non tenu des frais de financement reportés, s’élevait à 1,2 milliard de dollars au 31 mars 2019, soit la totalité de notre titrisation, qui comprend 572 millions de dollars de billets à quatre ans échéant en septembre 2022, avec un taux d’intérêt fixe de 4,262% et 622 millions de dollars en billets de sept ans venant à échéance en septembre 2025, avec un taux d’intérêt de 4,666%.

Passons maintenant à nos perspectives pour l’année complète. Pour l'exercice clos le 31 décembre 2019, nous prévoyons toujours une augmentation des revenus d'environ 15% par rapport à 2018, sous l'effet de la croissance des ventes des magasins comparables, à un chiffre supérieur à 10%, ainsi que de la vente et du placement d'équipements dans environ 225 nouveaux magasins. En ce qui concerne la rentabilité, nous prévoyons toujours une croissance du BAIIA ajusté d’environ 20%, un résultat net ajusté d’environ 18% et un résultat dilué par action d’environ 25%.

Je vais maintenant redonner la parole à l'opérateur pour les questions.

Questions et réponses:

Opérateur

Je vous remercie. (Instructions pour l’opérateur) Votre première question vient de la ligne Oliver Chen de Cowen and Company. Votre ligne est ouverte.

Oliver Chen – Cowen and Company – Analyste

Salut. Félicitations pour ce super quartier. Vous avez une dynamique de composition à deux chiffres et vous vous dirigez vers une composition à un chiffre élevée, ce qui permet de comparer la facilité tout au long de l'année. Juste – J'étais curieux de savoir ce qui vous a aidé à guider, compte tenu de l'élan. Et comment pensez-vous de la façon dont les magasins vintage les plus anciens compètent-ils, et comment vous assurer d'optimiser également le taux de désabonnement? Je vous remercie.

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Merci, Oliver. C'est Doron. Nous avons indiqué un impact à un chiffre et nous avons parlé de l'impact sur les ventes des magasins comparables au cours du trimestre en ce qui concerne à la fois une augmentation de la pénétration de la Black Card, ainsi que de l'impact de la tarification d'une année sur l'autre, ce qui était – l'impact sur les prix était d'environ 240 points de base. Je pense que par le passé, je pense, à la fin de l’année dernière et à la fin de l’année, nous nous attendions à ce que les prix finissent en fin d’année. Il va continuer à diminuer progressivement à mesure que nous pédalerons sur plus de trimestres.

Je pense que sur une année complète, nous serons probablement dans la fourchette de 150, – plus 150 points de base toute l'année. Vous constaterez donc que cette tendance commence à s'estomper de plus en plus, ou du moins sur la base de nos connaissances actuelles, trimestre par trimestre. Je dirais qu'en ce qui concerne la performance globale des magasins, comme dans la cascade dont nous avons parlé par le passé, aucun changement important dans la manière dont notre entreprise fonctionne. Si vous regardez – nous avons tendance à appeler les magasins matures des magasins de quatre ans ou plus, ils sont donc dans la composition depuis trois ans. Et ce type de métrique en cascade est assez similaire, disons simplement au cours des six, huit derniers trimestres ou à peu près.

Si vous remontez dans l'histoire, ils – je pense que vous vous souviendrez probablement qu'historiquement, il y a trois, quatre ou cinq ans, vous verrez les magasins plus anciens comme une sorte d'appartement, peut-être 2%, 3% . J'ai déclaré publiquement au cours de la dernière année que la rétention globale des membres s'est légèrement améliorée. Je pense que la taille et l'ampleur de notre budget marketing ont augmenté. Ces magasins ont tendance à être plus dans les deux à quatre, trois à cinq ans ces jours-ci. Et puis les nouveaux magasins en un an ou deux en opération dans cette fourchette de 40% environ. Et puis la deuxième année comprend plus dans ce genre de 15-15% plus. Ce n’est donc pas un changement significatif par rapport au passé. Nous sommes donc toujours – nous nous sentons à l'aise dans cette gamme à un chiffre élevée sur une base annuelle.

Oliver Chen – Cowen and Company – Analyste

Je vous remercie. Et Chris, tant sur le plan marketing que numérique, que pensez-vous de l'application mobile et des améliorations que vous avez apportées? Tout ce que nous pourrions – nous devrions nous concentrer ou attendre avec impatience? De plus, tout en continuant d'innover dans le domaine du marketing, et quels éléments envisagez-vous simplement pour continuer à faire avancer les choses en matière d'initiatives et d'opportunités de sensibilisation continue?

Chris Rondeau — Directeur Général

Marketing social. Sur le plan marketing, nous avons mis au point de nouvelles techniques de marketing numérique Black Card et Black Card numérique dans le marketing télévisé. Nous avons donc (inaudible) Black Card. Et en général, nous nous sommes toujours concentrés sur les seules cartes blanches que nous avons testées dans le marketing Black Card, ce qui s’est avéré plutôt correct pour nous. Le front numérique est comme d'habitude. Nous l’avons augmenté cette année et l’année dernière par rapport aux années précédentes, alors que nous continuons à conduire ce NAF, qui sera d'environ… Le Fonds national de publicité sera cette année d'environ 225 millions de dollars, contre 150 millions de dollars l'année dernière. Au fur et à mesure que nous ajoutons de nouveaux membres et que nous parlons sans cesse de la machine marketing, ce budget marketing continue de croître.

Comme je l’ai déjà mentionné, sur l’application, nous allons la déployer au cours du trimestre, on se croirait en juin. Ce sera un déploiement en douceur au premier marché par marché. Et ensuite – mais vraiment d'ici le troisième trimestre sera un déploiement complet à travers le problème du système, mais sera un déploiement lent à partir de juin. Et vraiment, vous verrez, – ça aura l'air différent, mais vous verrez qu'il y a beaucoup de fonctionnalités – une petite fonction, plus de fonctionnalités que l'application actuelle. Mais ce que cela signifie réellement, c’est que nous prenons cette tâche en interne auprès d’un tiers client standard que nous utilisons pour cela. Nous n’avons aucune flexibilité quant à la manière de l’adapter au niveau des partenariats et du contenu, etc. . Donc, cela nous donnerait vraiment la plomberie de l'arrière-plan et ensuite nous pourrons commencer à établir des partenariats et ajouter du contenu, et pouvoir donner plus de valeur, je suppose, vraiment au membre du club et hors du club, pour être franc.

Je suis donc impatient de pouvoir bénéficier de cette souplesse et de pouvoir discuter avec nos partenaires à l'avenir. Et quelques fonctionnalités clés de la nouvelle application, dont je pense que nous aurons vraiment besoin, c’est que, pour le moment, nous n’avons aucun moyen de vraiment – permettre aux membres de parrainer un ami, entrez et essayez le club pendant une journée. Il s’agit donc d’une nouvelle fonctionnalité de l’application qui permet à nos membres d’inviter un de leurs amis à la séance d’entraînement et de filmer instantanément leurs amis, le courrier électronique, avec la passe pour devinettes ainsi que l’occasion pour le membre de la carte blanche simplement mettre à niveau leur abonnement sur l'application, ce qui est une tâche simple et facile qui devrait déjà être là honnêtement et ce n'est pas là. Cela pourrait donc être une bonne chose pour nous aussi qu'un membre puisse littéralement mettre à niveau l'adhésion à l'application.

Oliver Chen – Cowen and Company – Analyste

C'est très utile. Merci et meilleures salutations.

Chris Rondeau — Directeur Général

Merci, Oliver.

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Je vous remercie.

Opérateur

Votre prochaine question vient de John Heinbockel de Guggenheim Securities. Votre ligne est ouverte.

John Heinbockel – Guggenheim Securities – Analyste

Alors, les gars, je me demandais, pensez-vous que l'entreprise va devenir – un certain nombre d'inscriptions deviennent légèrement moins saisonnières et biaisées au premier trimestre pour diverses raisons, soit, soit gratuitement Teen Summer, soit vos propres plans marketing. Pensez-vous que cela se produit et que nous obtenons des inscriptions plus fortes en deux, trois et quatre par rapport à celles où nous avons été par le passé?

Chris Rondeau — Directeur Général

C'est intéressant que vous posiez cette question, car, je pense que les temps ont changé, pas même un an ou deux, même les 10 dernières années probablement, et plus encore, la forme physique devient plus courante, je crois. vous verrez, et je pense que ce que nous avons vu, c'est moins le réveillon du Nouvel An que l'on appelle l'action de s'entraîner, et c'est plus un – comme nous voyons des volumes de croissance, et comme je l'ai mentionné dans le passé, Les dernières années de juillet nous ont vraiment surpris par la croissance de nos membres. Donc, je pense qu'en tant que millénaire et génération Z dont nous avons parlé (inaudible), vous voyez moins ce pic géant juste après le nouvel an. Et nous avons eu de bons étés aux deuxième, troisième et quatrième trimestres. Donc, je pense que vous verrez dans les années à venir que ce sera juste quand la demande sera là, c'est là. Il ne s'agit pas d'un appel à l'action d'une nuit.

En ce qui concerne le Teen Summer Challenge, oui, cela débutera ce mois-ci, le 15 mai. Et, j'en suis sûr, la plupart des réponses, sinon la totalité, ont été retentissantes. Je veux dire, je – même si je ne peux vraiment pas y aller – plus de 1 200 points de vente ont déjà repris l'histoire. Et nous n'avons pas encore lancé notre grand coup d'envoi et le lancement le 15 mai, ce qui fera beaucoup plus parler de médias. Je ne pourrais donc pas être plus satisfait de cette initiative. Et je pense que cela va nous aider réellement dans l'avenir et même dans les années à venir.

John Heinbockel – Guggenheim Securities – Analyste

Et pour faire suite à cela, quelle est votre – première année ici, mais que pensez-vous de l’impulsion marketing de Free Teens Summer, comme la première année, plus de ce que vous avez dans le New Hampshire avec des types de gouverneurs qui m’appellent , y a-t-il plus de changement dans les dépenses de marketing autour de mai-juin? Comment allez-vous – comment vous allez faire passer le mot, plus de bouche à oreille ou plus de dépenses?

Chris Rondeau — Directeur Général

Je dirais que nous – dans tout le pays, nous lançons davantage ce que nous avons fait dans le New Hampshire avec les gouverneurs et la présence de la télévision, relations publiques autour de cela. Et ensuite – mais nous allons tester quelques tactiques supplémentaires dans le New Hampshire, comme nous le faisons maintenant, nous avons un New Hampshire de base pour l’année dernière, donc des tactiques supplémentaires cette année dans le New Hampshire pour voir comment cela fonctionne, puis nous pourrons – mon plan à long terme, il devrait être dans chaque été pour traiter honnêtement si tout va bien. Donc – mais oui, je pense que c'est une excellente opportunité. Et comme je l'ai mentionné par le passé, je veux dire, sur les 2 500 enfants du New Hampshire qui ont été activés, et 2 000 d'entre eux venaient de foyers où les parents n'étaient pas encore membres et qui vont signer et signer les parents – Inscrivez les enfants. C'est donc vraiment une bonne exposition, pas même les adolescents, mais même leurs parents.

John Heinbockel – Guggenheim Securities – Analyste

D'accord. Je vous remercie.

Chris Rondeau — Directeur Général

Très bon accueil Je vous remercie.

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Merci John.

Opérateur

Votre prochaine question vient de la ligne de Jonathan Komp de Baird. Votre ligne est ouverte.

Jonathan Komp – Baird – Analyste

(difficulté technique) Les revenus de rééquipement représentent un pourcentage du matériel total ou juste le montant total?

Chris Rondeau — Directeur Général

Hé, John, tu étais en sourdine, je pense y rester une seconde. Pouvez-vous répéter cela?

Jonathan Komp – Baird – Analyste

Oui. Désolé pour ça. Et j'espère que vous pourrez m'entendre. Les revenus de remplacement ou de rééquipement, avez-vous donné le montant du trimestre, rien que pour le rééquipement?

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Oui. Je ne l'ai pas fait, mais c'était 35% pour le trimestre. Et nous avons dit que lorsque nous avions donné les prévisions pour l’année entière, nous nous attendions à ce qu’elles représentent un peu moins de 50% de – pour l’année. Nous croyons toujours que cela va être un peu dans cette fourchette toute l'année.

Jonathan Komp – Baird – Analyste

D'accord. Alors, est-ce que toute autre couleur autour de ça, ça veut dire que ça implique un très gros pick-up, les prochains trimestres?

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Eh bien, je pense qu'en termes de – cela représente essentiellement un pourcentage du chiffre d'affaires total, et si vous examinez les ventes de nouveaux équipements au cours de ce trimestre ainsi que dans les prévisions pour toute l'année, nous avons répété que nous avions répété l'appel. Le mois d’été, j’en ai déjà parlé par le passé, il a tendance à être plus productif à cette période de l’année car il ya moins de monde dans les clubs. Vous le constaterez donc, je veux dire que nous effectuons des rééquipages tous les trimestres, mais en pourcentage, vous le verrez généralement davantage au cours des mois d'été.

Jonathan Komp – Baird – Analyste

D'accord! Super. Et puis, juste en rapport avec les perspectives de développement d’unités pour les nouvelles unités, je sais que vous avez connu une excellente performance au premier trimestre. Toutes les couleurs que vous entendez généralement des franchisés et de votre appétit et peut-être plus de couleur sur ce qui fait la force, et peut-être si vous aviez une couleur sur la façon dont le deuxième trimestre pourrait se dérouler?

Dorvin Lively – Président, directeur financier

Oui. Je pense que lorsque nous comparons nos activités d’aujourd’hui, nos entreprises de franchisés avec lesquelles nous travaillons, nos équipes de construction de projets de développement immobilier, il y a quatre ou cinq ans, il y a généralement un franchisé et peut-être une autre jouait le rôle de directeur de l'exploitation dans les domaines de l'immobilier, de la construction, du développement, etc. Maintenant, comme nous avons des groupes plus importants, en particulier les groupes de capital-investissement, et que certains de nos autres groupes, toujours détenus par des franchisés, sont également assez importants, ils ont vraiment investi dans tous les domaines de leurs équipes fonctionnelles. dans les opérations et l'immobilier.

Je pense que lorsque vous devez avoir une telle opération, vous ne voulez pas encombrer tous vos rivages en un an – je suis désolé, en un trimestre parce que l'exécution et la mise en service de ces magasins et en cours d'exécution, l'exécution, c'est essentiel. Et en même temps, vous ne pouvez pas ouvrir de magasin et commencer à travailler sur le suivant en termes de développement immobilier, etc.

Donc, je pense que ce que nous voyons actuellement dans beaucoup de nos groupes, c’est que, avec les équipes qu’ils ont employées, la sophistication des équipes qu’ils ont employées et ensuite travaillées avec nos équipes que nous avons élargies au cours des deux dernières années Ou alors, pour aider les franchisés, vous voyez franchement plus de sites de qualité soumis, et les sites de multi-franchisés, et nous l’avons déjà vu plusieurs fois. Donc, nous nous sentons bien à ce sujet.

En ce qui concerne le type de question de cadence, nous avons dit qu’elle serait à moitié chargée. Nous croyons toujours, en nous basant sur nos idées d’aujourd’hui, que c’est le cas. Nous avons évidemment plus de perspicacité dans les trois ou quatre prochains mois. En règle générale, il faut environ cinq à six mois pour le faire signer. Et cela prend généralement trois mois environ, une fois que le propriétaire le remet en quelque sorte, tout dépend de la qualité et du chiffre d'affaires de la boîte.

Comme nous l'avons fait par le passé, nous publierons le deuxième trimestre à la fin du mois de juillet ou au début du mois d'août. We'll have a lot more insight into the balance of the year than because of just the activity that normally takes place for Q3 and Q4 activity. But we reiterated our guidance which is very similar to where we were last year, but consistent with the direction we said that we'd be more front half loaded than back half loaded this year.

Jonathan Komp — Baird — Analyst

Okay, great. And just a last one if I could sneak it in. I know you don't guide quarterly, but when you look at the first quarter, comps and member sign ups, any color on how it performed versus your plan, and then does that change your confidence at-all in the full-year targets that you iterated? Thanks.

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

Oui. Thanks, John. Just a couple of comments I'd make. I'd say that we were pretty consistent with our plan, both top line and bottom line. In terms of how — back to my previous comment of equipment sales, the placement and timing of equipment can drive the revenue changes, if you will, from quarter-to-quarter. So we came in pretty much on plan on the top line and bottom line, and as well as comps. And so that gives us — gave us, the confidence then to then reiterate our full-year guidance that we put out back in February.

Jonathan Komp — Baird — Analyst

Okay. Je vous remercie.

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

Thanks, John.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Thanks, John.

Operator

Your next question comes from the line of Dave King from Roth Capital Partners. Your line is open.

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

It's basically the same, Andrew, between White Card and our Black Card, and it's always been going back in years of history. So no significant difference between the two.

Dave King — Roth Capital Partners — Analyst

Great, that's helpful and then just a follow-up to what extent have any of your current members churned off at any point in time. And do you have with that percentage might be?

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

Oui. So what — we've talked about how we think about our business model and who we're going after. So we're introducing the masses to fitness. And as you probably know the statistics about — only about 20% of the population in the US belong to a gym per — also the industry organization. And we really go after the 80% whereas frankly, a lot of our competition just go after the — and try to trade back and forth between the competitors. And in fact, close to 40% of our members that join have never been a member of a gym before in their lives. So as we continue to open stores and have more penetration within markets, we're getting closer and closer to some of those people that are in the 80%, and either quite frankly have never been a member of a gym or maybe haven't worked out since they were in college.

And so we look at just throwing a lot of people into that funnel and to introduce them to our brand and fitness in the non-intimidating environment that is really what our brand's all about. And a lot of people don't understand that the intimidation factor is just a huge element for particularly people that have never been a member before and they want to give it a try. And working out is hard. It's hard work. So some people are not going to stick with it. And so what we do is, we look what happens after a member has joined Planet and been with us for 12 months. So then what happens after that? And we believe that we've got them to join the club, we've had some consistency of them being a member for a while now and try to turn them into a lifer. The cancellation rate after 12 months is a very little bit by seasonality et cetera, but it's kind of in that 1.5% to 2.5% per month range. And it's been pretty consistent over the last couple of years or so.

Dave King — Roth Capital Partners — Analyst

Great, that's helpful. Thanks for taking my questions.

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

Yes, welcome.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Thanks, Andrew.

Operator

Your next question comes from the line of Jag Rosic from Bank of America. Your line is open.

Jag Rosic — Bank of America — Analyst

Hi. Good afternoon. Thanks for taking my questions.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

All right. Hi, Jag.

Jag Rosic — Bank of America — Analyst

Hi. Can you talk a little bit more about the new initiative with Halls? What stood out about Halls that made you choose that retailer versus, maybe, some others? And then, do you see other opportunities longer term to pursue other partnerships with other retailers?

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. We've done quite a few business close in the past as well as other retailers, even (inaudible) have done some that they were downsizing. I think they should have been more proactive with their right-sizing initiative, so they looking at their portfolio had next to some of theirs and kind of reached out. So that's how the conversation started. So it definitely, I think, will open doors up with more, in the future, as more retailers decide to rightsize their boxes.

The other thing (inaudible) which is interesting is, we're also — it's a much bigger, I think, it turned into a much bigger partnership than just strictly real estate, which is going to be great for us. Yes, they want to work together from a marketing initiative. And in fact we're working on getting (inaudible) their rewards customers and their members get discounts, or their employees get discounts at our stores and our members deal there, our members get a shopping week for discount at their stores. So it's a great partnership and I think it will turn into more things in the future as well.

Jag Rosic — Bank of America — Analyst

Génial. And then just in terms of pricing, how do you think about essentially increasing Black Card pricing more longer term? The Black Card penetration keeps going up, even though you increased the pricing two years ago. Do you see additional pricing power there? And then how have the competitors that have — historically had similar pricing, have they responded to your Black Card increases?

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. I'd say that it seems that they've followed us, which is interesting as far as the pricing. But we originally did the increase from that $19.99 price point to $21.99 back October of '17 was it. And it was — that was strictly based on reciprocity, which happens to be the most used perk of the Black Card. And we started a decade ago, we had 100 stores and here we started, we made change. I think we had probably 1,300, 1,400. So if you look at today we're — even today we're about 30% — at 30% more basis after we've been tested it. So I think based on reciprocity alone, I think, something we should revisit every year, couple of years, three years whatever, how much and when is a different topic of testing and what the elasticity is just based on that perk alone. But it does beg the question, reciprocity alone could drive some pricing around that.

Outside of that, reciprocity piece, we're constantly looking up ways of driving more value for the members. Well, inside those Black Card spa areas, is there a better massage bed that we could put in there or red light or something like that, that would drive more usage and more demand, or, like we mentioned, we talked of the app earlier, is there more functionality with the app where we did some consumer studies where a lot of the members are looking for is, we had to collect their data from the cardio, for example. So by the time they hit the front on their way out, they have their mileage, their pace, their speed, their calories burnt on their app, and how it compares to last week or last year. So could that be a Black Card perk that they get their data, they could be able to look at that and tick their workouts going forward. So I believe we constantly look at other ways to drive value to the members to make it a Black Card perk, which should again could drive more acquisition or price or both. So it's definitely something that we're very focused on.

Jag Rosic — Bank of America — Analyst

Génial. Je vous remercie.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Je vous remercie.

Operator

Your next question comes from the line of Peter Keith from Piper Jaffray. Your line is open.

Unidentified Participant — — Analyst

Hi. Good afternoon. It's actually (inaudible) on for Peter. Thanks for taking my question. I just wanted to follow-up on the Teen Summer program. It seems that's very compelling and great when introduced Genzymes to the brand. Do you have a target for a number of teams your opening have signed up this year? And related booking at last year, what percent of teams or parents of teams who sign up for that program ended up becoming full members afterward? Je vous remercie.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. We weren't — in New Hampshire we've got 2,500 teams and that was on about 18 stores, so they can extrapolate some of that volume we could do nationwide. I guess the only difference there is the density of New Hampshire is much less, so I'm hoping for a much better turn on that if you look extrapolate those numbers on the 1,800 stores we have opened today.

On the parent themselves, we had some joined even right after the ending of we have already so parents joined after that program. But this year now that we've learned a lot more for from it we're getting a lot more, I guess, focus on (inaudible) sort of get their email addresses, and addresses to build the market opportunities for both the teenagers, as well as the parent. So I think we'll be a much more creative this year on how we move forward with the capture of those going forward.

Unidentified Participant — — Analyst

All right, that's for the color.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. Je vous remercie.

Operator

Your next question comes from the line of Brandon Sonnemaker from JPMorgan. Your line is open.

Brandon Sonnemaker — JPMorgan — Analyst

Oui. Thanks, guys. This is Brandon on for John. I think, I believe that gym with less than 8,000 square feet was tested recently. Could you discuss that experience versus a typical 20,000 square foot gym and are different size boxes, changing the way the company thinks about their 4,000 unit kind of potential target in the US?

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. We did just open one of this in Texas, for example. It was actually very successful for us. Although we believe and even the franchisee believes should be probably more in that 10,000, 12,000 square foot range. So the real — right customer experience, it's a nice customer experience, but you do — you get to a point where is the Black Card expiry is really nice is, it could be, is the lockers really as large they should be and is the equipment selection have enough variety of that should be.

So I think that 10,000 to 12,000 is quite a better number. And that's more of a small market, which is — that when there was in a market that, typically we had been in the future. And we're still really validating how small — is small, how small we can go as far as the density of population is concern. But in those markets like that one for example it is — that is really a club in a market that really is in the 4,000 number. So although still investigating what the potential there is that will be upside.

Brandon Sonnemaker — JPMorgan — Analyst

And then if I could just circle back on the pricing question. I think you've talked around the past potentially when you reach 2,000 stores you consider an additional price increase. Is that, call it mid 2020 timeline still the right deal at timeline you're thinking about and what that — what could that price increase look like?

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Yes, I mean I think it's all up to testing, I don't think — I still think the lower we can keep both memberships, the more volume we can do and the more penetration, we don't want to get over our skis and be in the high '20s for example. And you also — a $10 membership really is — really what drives a lot of demand and get people out of the couch back to governance point almost 40% (inaudible) their life. And that's why we really pound the $10 as much as we do to get people really curious walk through that door. And even though we have 60% acquisition of Black Card, which is great thinking they want to pay $10 and they walk up paying in $21.99. I think if we have too much of a spread between that $10 and call it $29, I don't think you have that kind of conversion. I think you have to be careful, you get too much of a spread there. But I think it's the — to look for a dollar to, I don't think it's out of the question. So nothing really concrete today, but it's something we constantly look at.

Brandon Sonnemaker — JPMorgan — Analyst

Génial. Thanks guys.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Oui. Je vous remercie.

Operator

Your last question comes from line of Brennan Matthews from Berenberg. Your line is open.

Brennan Matthews — Berenberg — Analyst

Hi. Thank you for taking my question. I just wanted to ask about Mexico. I think you had a location there for just over a year now. I mean how has that performed relative to your expectation, and any update on maybe opening some more stores there or maybe any other countries you've gotten interest and our thinking about?

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Sûr. Yes, we had the one store opened in the city rail side of Monterrey. Well, that's in like call it a middle income area and what we're testing now we're looking to do probably open another two or three later this year in different demographic areas to see if that works everywhere like it does here in the States. We have clubs in Manhattan and we have clubs in Oakland, California and here in New Hampshire, so its' very — it works in very diverse markets compared to the other.

So once we did those open will get allow to size Mexico, if can work everywhere or not to determine the full market potential in Mexico before we have a real strong game plan on a quicker rollout. But we'll will have two, three open later this year, and then size it from there. But there club perform great opened on day one with 5,000 members, which we would say in the past in the States we opened with about 1,200 to 1,500 so that club just went crazy from day one, not unlike Panama, then just as well. So the Hispanic markets have done very well for us. So — but for now, really focused on Mexico, get that off the ground and running before we really focus on any other big countries.

Brennan Matthews — Berenberg — Analyst

Okay. Thank you so much.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

You're welcome.

Operator

There are no further questions at this time. Mr. Chris Rondeau, I turn the call back over to you.

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Je vous remercie. Thanks everybody for joining us today Me and Dorvin. We had a great first quarter and great openings, another record quarter for us on top of a record openings last year 230. So I look forward to our 225 openings this year and strong same store sales. And see some challenges really exciting forward — look forward reporting later on that this summer. Je vous remercie. Have a good evening.

Operator

This concludes today's conference call. You may now disconnect.

Duration: 49 minutes

Call participants:

Brendon Frey — Managing Director

Chris Rondeau — Chief Executive Officer

Dorvin Lively — President, Chief Financial Officer

Oliver Chen — Cowen and Company — Analyst

John Heinbockel — Guggenheim Securities — Analyst

Jonathan Komp — Baird — Analyst

Dave King — Roth Capital Partners — Analyst

Jag Rosic — Bank of America — Analyst

Unidentified Participant — — Analyst

Brandon Sonnemaker — JPMorgan — Analyst

Brennan Matthews — Berenberg — Analyst

More PLNT analysis

Transcript powered by AlphaStreet

This article is a transcript of this conference call produced for The Motley Fool. While we strive for our Foolish Best, there may be errors, omissions, or inaccuracies in this transcript. As with all our articles, The Motley Fool does not assume any responsibility for your use of this content, and we strongly encourage you to do your own research, including listening to the call yourself and reading the company's SEC filings. Please see our Terms and Conditions for additional details, including our Obligatory Capitalized Disclaimers of Liability.

Par yikyak